Transferts : Barrett, Laulala, Marx... Le retour des stars sudistes en Top 14 ?

  • Malcolm Marx pourrait débarquer en Top 14 après la Coupe du monde 2023.
    Malcolm Marx pourrait débarquer en Top 14 après la Coupe du monde 2023. PA Images / Icon Sport
Publié le

Plusieurs CV de cadors néo-zélandais, sud-africains ou australiens sont actuellement sur les bureaux de présidents de Top 14, lesquels en étaient moins friants ces dernières saisons. C’est une caractéristique du marché.

Les tendances du marché des transferts pour la saison prochaine commencent clairement à émerger. L’une d’elles ne manque pas de piment : plusieurs stars sudistes pourraient débarquer en Top 14. Selon plusieurs sources, c’est en tout cas une demande forte de quelques cadors du championnat, qui veulent renforcer des secteurs définis avec du lourd. Clermont prospecte au talonnage et en troisième ligne, Toulouse au poste de pilier droit et en deuxième ligne, La Rochelle et l’Union Bordeaux-Bègles en troisième ligne, le Racing 92 à l’ouverture, et la liste ne s’arrête évidemment pas là. Depuis plusieurs saisons, l’afflux des cadors néo-zélandais, sud-africains ou australiens était beaucoup moins important mais plusieurs facteurs expliquent le retour de cette "mode". Déjà, comme après chaque Coupe du monde, les pays de l’hémisphère sud risquent de voir certains de leurs meilleurs joueurs quitter le pays. C’est notamment vrai pour les All Blacks.

Racing : priorité à Jalibert ?

En fin de semaine dernière, RMC Sport révélait que l’ouvreur Beauden Barrett (31 ans ; 94 sélections) était sur les tablettes du Racing 92 et que le pilier droit Nepo Laulala (30 ans ; 39 sélections)étaient en discussions avancées avec le Stade toulousain. Pour le premier, élu meilleur joueur du monde en 2016 et 2017, l’entraîneur de la défense francilienne Dimitri Szarzewski a confirmé les négociations : « Qui ne s’intéresserait pas à Beauden Barrett ? Mais ce sera pour l’année prochaine. [...] Bien sûr que Beauden Barrett intéresse tous les clubs de rugby. Est-ce qu’il sera au Racing ou ailleurs ? Est-ce que ce sera lui ou un autre ? On ne sait pas. » Selon nos informations, si l’option Barrett est bien sur la table chez les Ciel et Blanc, la priorité en numéro 10 se nomme plutôt Matthieu Jalibert (23 ans). L’international français (17 sélections), aussi sur les tablettes d’autres formations dont Toulon, est pourtant sous contrat avec l’Union Bordeaux-Bègles jusqu’en 2025. Mais le cas de son ami Cameron Woki, transféré de l’UBB au Racing 92 cet été, prouve que ce genre de transaction n’a rien d’impossible.

Pour Laulala, il correspond parfaitement au profil recherché par Toulouse pour succéder à Charlie Faumuina (35 ans) qui, comble de la coïncidence, évoluait lui aussi aux Auckland Blues avant de débarquer à Ernest-Wallon en 2017. Le président Didier Lacroix et le manager Ugo Mola ont fait du dossier du pilier droit une priorité. Conscients que le marché serait davantage ouvert pour 2023 afin d’attirer un grand nom, ils avaient trouvé avec Faumuina un accord pour une prolongation jusqu’en juin prochain. Parmi les actuels internationaux néo-zélandais, à noter que les deuxième ligne Brodie Retallick (31 ans ; 76 sélections) et Sam Whitelock (33 ans ; 90 sélections), le demi de mêlée Aaron Smith (33 ans ; 89 sélections) ou Richie Mo’unga (28 ans ; 41 sélections) verront aussi leur engagement avec leur fédération arriver à terme après le Mondial.

Les CV de du Toit et Vermeulen circulent

Si les CV de plusieurs Wallabies circulent en ce moment dans les clubs de Top 14, c’est également et surtout le cas pour quelques champions du monde sud-africains qui ne seraient pas opposés à une expérience en France. Celui du talonneur Malcolm Marx (28 ans ; 54 sélections) serait même en bonne position sur le bureau de certains présidents. À Clermont, où Adrien Pélissié et Etienne Fourcade sont en fin de contrat en juin prochain et où le président Jean-Michel Guillon a annoncé viser des éléments de très haut niveau pour l’exercice à venir, son profil et son pedigree ont tout pour plaire.

La possibilité de voir débarquer dans l’Hexagone un autre Springbok d’envergure est évoquée : le flanker Pieter-Steph du Toit (30 ans ; 64 sélections), élu meilleur joueur du monde en 2019. Actuellement engagé au Japon (comme Malcolm Marx), il toucherait des émoluments XXL aux Toyota Verblitz mais ne cacherait pas son attirance pour découvrir un nouveau championnat. Le troisième ligne centre Duane Vermeulen (36 ans ; 51 sélections), qui connaît bien le Top 14 pour avoir évolué à Toulon entre 2015 et 2018, ne serait pas non plus contre un dernier contrat en France, lui qui a rejoint l’Ulster depuis l’an dernier. Le RCT a fait d’un numéro 8 un objectif mais la priorité, comme indiqué dans ces colonnes, serait le Toulousain Selevasio Tolofua (25 ans ; 2 sélections). Son vécu international pourrait séduire Clermont, le Racing 92 ou l’UBB. Aussi, un Bok déjà en France, le troisième ligne de Toulouse Rynhardt Elstadt (32 ans ; 4 sélections) est en fin de contrat en juin.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Vincent BISSONNET et Jérémy FADAT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?