Une conclusion dramatique pour la Bledisloe Cup

  • Une conclusion dramatique pour la Bledisloe Cup
    Une conclusion dramatique pour la Bledisloe Cup Icon Sport
Publié le

L’Australie sort terriblement frustrée d’une rencontre perdue contre le cours du jeu, après que l’arbitre de la rencontre a accordé une pénalité qui fait et fera couler beaucoup d’encre.

La Nouvelle-Zélande a conservé la Bledisloe Cup pour un an de plus, plongeant l’Australie dans le désespoir apres une victoire dramatique au coup de sifflet final. Il aura fallu une décision inédite de l’arbitre Mathieu Raynal pour que la victoire échappe aux Australiens. Alors que le centre australien Foketi a réussi à poser ses mains sur le ballon pour provoquer une pénalité sous les poteaux australiens à la 78e minute, la confusion s’installe:. M. Raynal demande à Foley de jouer rapidement la pénalité puis arrête le chrono avant de siffler au moment où Foley va taper en touche pour donner une mélée à 5 aux All Blacks. Il avait jugé que Foley avait cherché à gagner du temps. Les All Blacks n’en demandaient pas tant et en profitaient pour inscrire l’essai de la victoire après la sirène par Jordi Barrett. Une décision controversée qui fera oublier un match aux nombreux rebondissements avec neuf essais et une pluie de cartons pas toujours justifiables. Les Australiens, comme à leur habitude, ont subi la pression des All Blacks dès le coup d’envoi, ratant la reception et concédant dix points et cinq pénalités en douze minutes face à des All Blacks agressifs au contact.

Mais, une fois que les Australiens ont pu mettre la main sur le ballon, on a alors assisté à un complet renversement du cours du match, les Australiens dominant les collisions. Ce fut d’abord une pénalité du revenant Foley puis un essai manqué d’un rien (Kellaway retourné dans l’en-but par Ioane au moment d’aplatir 21e) avant que le numéro 8, Rob Valetini ne marque en force à la 25e apres une pénaltouche stoppée par Papali’i. Ce dernier se voyait d’ailleurs infliger un carton jaune, alors qu’aucun avertissement n’avait été donné par l’arbitre et que l’Australie avait marqué. D’ailleurs, la distribution de cartons aura une influence majeure sur la suite du match car, si les Australiens ne surent pas profiter du surnombre, la double exclusion de Wright et de Swain à la 35e allait donner l’allant que les All Blacks avaient perdu. Si le carton jaune donné à Wright semble difficile à comprendre, celui infligé à Swain aurait du être de couleur rouge tant son action est dangereuse et provoque une sérieuse blessure au genou de Tupaea.

Les All Blacks perdent le fil du match

Mais à 15 contre 13, les All Blacks gachent les occasions: 36e ballon perdu par Taukei’aho au moment d’aplatir, 38e Ioane vendange un 3 contre 1. Au retour des vestiaires, les All Blacks feront preuve de beaucoup plus de réalisme en écartant les ballons pour profiter du surnombre. Taukei’aho se rachète dès la 41e avant que Sotutu ne donne un coup de pied à suivre malheureux alors que le soutien était là. Il fallu un troisième carton jaune, encore une fois tres sévère car Gordon n’effondre pas le maul des Blacks et l’explication de M. Raynal aurait du entrainer un essai de pénalité. Les All Blacks frappaient 2 fois par Mounga’a et Jordan. À 31 à 13, on pensait les Australiens partis pour prendre une correction mais, ce sont eux qui élevèrent le niveau de jeu pour marquer trois essais (deux de Kellaway et un de l’excellent Samu) et revenir à égalité 34 partout à la 72e avant que White ne leur donne un avantage que l’on pensait décisif sur une pénalité de 50 mètres. M. Raynal en décidera autrement et restera à jamais dans l’histoire de la Bledisloe Cup pour une décision sans doute correcte mais contre l’esprit du jeu.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jacques BROQUET
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?