Tuivasa-Sheck, l’ex-treiziste réclamé

  • Roger Tuivasa Sheck.
    Roger Tuivasa Sheck. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Les All Blacks sont bien placés pour la victoire ils devront composer avec une ligne de trois-quarts réaménagée. Foster a préféré jouer la sécurité.

Ian Foster vit sans doute ça avec une joie particulière. Les All Blacks sont toujours en piste pour gagner le Quatre-Nations sudiste, non seulement dans un duel à distance avec les Springboks mais aussi avec les Wallabies et les Pumas qui ont, mathématiquement, encore une chance. Les Néo-Zélandais ont le même nombre de points (14) que les Sud-Africains et l’avantage à la différence de points générale (treize d’avance). Si les deux favoris gagnent avec le bonus, cela peut se jouer à quelques points.

Pour le sélectionneur néo-zélandais, c’est quand même une satisfaction quand on se souvient des tirs à boulets rouges qu’il a subis ces dernières semaines. Il sera temps de faire un bilan général à partir de la semaine prochaine.

Kirwan veut le voir tester

Mais les derniers jours des All Blacks ont été dominés par un nom encore méconnu en Europe : Roger Tuivasa-Sheck. Il s’agit d’un ancien treiziste de 29 ans, passé à XV en fin 2021 sous le maillot des Blues d’Auckland et de la province NPC du même nom. Il a joué vingt fois pour les Kiwis, la sélection treiziste, à l’aile et à l’arrière. Il a aussi fait ses preuves sous les couleurs des Sydney Roosters et des Auckland Warriors. Bref, c’est une vraie pointure que les quinzistes d’Auckland utilisent au centre, seize fois à ce jour.

Ian Foster lui a déjà offert une sélection, c’était le 15 juillet face à l’Irlande pour le troisième test de la série. Il était entré pour les dix dernières minutes sans pouvoir renverser le cours de la rencontre (défaite 32-22). Trois glorieux anciens des All Blacks, Jeff Wilson, Mils Muliaina et John Kirwan, ont expliqué que c’était le bon moment pour lancer ce nouveau talent en qui certains voient une réincarnation de Sonny Bill Williams. De plus, David Havili et Quinn Tuipaea sont indisponibles (commotion et entorse d’un genou).

Le moment semblait idéal pour lancer Tuivasa-Sheck en position de premier centre. Mais Ian Foster n’a pas osé franchir le pas, il a préféré aligner l’arrière de la semaine passée Jordie Barrett avec le numéro 12, avec lequel il a souvent joué avec les Hurricanes. "Je ne pense pas que Ian Foster va oser le faire mais je voudrais pourtant voir ça. Il faut se jeter à l’eau et dans la perspective de la Coupe du monde, il faut essayer cette solution", analysait John Kirwan, bon pronostiqueur sur ce coup-là. Sur le plan offensif, Tuivasa-Sheck est un atout certain mais il subsiste des doutes quant à sa capacité à défendre dans le contexte d’un match de XV. Un test à domicie contre des Wallabies semblait un bon moyen de les dissiper ou de les confirmer. Mais Foster n’a pas voulu prendre de risque.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?