Fédérale 3 - Montesson-Chatou : et vive la Normandie !

  • Le dernier entraînement avant la grande première : les joueurs de Montesson-Chatou joueront ce week-end contre Cergy leur premier match de Fédérale 3.
    Le dernier entraînement avant la grande première : les joueurs de Montesson-Chatou joueront ce week-end contre Cergy leur premier match de Fédérale 3. Photo DR
Publié le

Montesson-Chatou - Promue en Fédérale 3 en surplus des quotas prévus, l'équipe de Montesson a été reversée dans une poule normande. À la grande joie de tous.

La promotion de Montesson-Chatou en Fédérale 3 a réparé une incongruité. En Ile-de-France, ce club de l’ouest dans le département des Yvelines, est devenu une référence. Son école de rugby est l’une des plus importantes de la région, qui abrite plus de trois cent cinquante licenciés. Ses cadets et ses juniors sont indépendants. On y compte la bagatelle de quatre-vingts bénévoles. Le groupe des quatre-vingts seniors est constitué de plus de quatre-vingts pour cent de joueurs formés au club. Montesson-Chatou a créé un éco-système très performant en autosuffisance. Mais jamais il n’était parvenu à quitter le giron régional. Son président Frédéric Commeinhes, élu la première fois il y a six ans, a beaucoup œuvré pour que la dynamique de club perdure et s’accentue. Il y avait signé sa première licence en 1979, au moment de la création. Quarante-trois ans plus tard, fidèle parmi les fidèles, ancien joueur, ancien entraîneur, et ancien arbitre, il a poussé les murs afin que toutes les sections, du baby rugby au rugby loisir, et toutes les actions, dans les quartiers et ailleurs, puissent alimenter la vie collective. Environnement, scolaire, campus 2023, Montesson-Chatou et ses six cent cinquante licenciés sautent sur tous les sujets et sont devenus des acteurs associatifs locaux importants. Mais jamais, dans le fil de cette dynamique, le club n’avait réussi à transformer cette implantation en réussite sportive vers la montée en Fédérale 3. Et même la saison dernière encore, le club ne l’avait pas obtenue.

"Une marche de plus"

Montesson-Chatou avait fini troisième de poule de sa division Honneur. Mais le changement de formule en Fédérale 3 avait d’abord ouvert une brèche : il fallait quinze équipes dans la phase préliminaire régionale, et il en manquait une. Montesson-Chatou avait été promu. Quand la réforme de ce championnat a été annulée, il manquait une équipe dans une poule Normande, et Montesson-Chatou a été conservé dans la division. Avec MLSGP et Cergy-Pontoise, les deux autres équipes franciliennes de la poule 20, les Montessonnais se déplaceront à Dieppe ou à Caen disputer leur première saison en division nationale. Pour eux, le championnat débutera dimanche. Dans cette poule à neuf clubs, ils avaient été les premiers exemptés lors de la première journée disputée le week-end dernier. Pour leur entrée dans la compétition, ils joueront à domicile un premier derby contre Cergy-Pontoise. "Nous sommes ravis, c’est génial. C’est une marche de plus dans la construction de notre club, estime Frédéric Commeinhes. Tout le monde, de notre école de rugby jusqu’aux joueurs du rugby loisir, en passant par le bureau et nos quatre-vingts bénévoles, soutiendra notre équipe dans ses premiers pas. Et puis nous sommes ravis de nous trouver dans une poule excentrée avec les Normands. Nos joueurs voulaient des voyages. Nous nous lançons dans cette saison avec beaucoup d’enthousiasme."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Guillaume CYPRIEN
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?