Pro D2 - Montauban dompte Mont-de-Marsan

  • Leka Tupuola a inscrit un des six essais de Montauban, lors de la démonstration des locaux face au leader montois. Photo Stéphanie Biscaye
    Leka Tupuola a inscrit un des six essais de Montauban, lors de la démonstration des locaux face au leader montois. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

Intouchables face à Mont-de-Marsan, les Montalbanais ont donné, pour la première fois de la saison, une indication sur ce qu’ils peuvent être vraiment. Un résultat qui soulage tout le monde et qui ouvre des perspectives.

Ce vendredi, il pleuvait à Sapiac. Mais comme Montauban adore les paradoxes, le match contre Mont-de-Marsan fut, au niveau technique, le plus propre de la saison. Et de très, très loin. Mieux, depuis l’arrivée de David Gérard à la tête du staff, jamais l’USM n’avait rendu une copie aussi parfaite dans l’ensemble des aspects du jeu. Des lancements exécutés à merveille, une défense hermétique, une conquête dominante et un état d’esprit irréprochable… Montauban a montré ce dont il était capable en exploitant tout son potentiel. "Ça nous fait tellement de bien, affirmait un David Gérard tout simplement heureux après la rencontre. À la fin du match, j’ai senti un soulagement. Beaucoup de fierté aussi pour mon staff, parce que depuis trois mois on bosse comme des dératés pour que nos joueurs arrivent à sortir ce genre de match. C’est touchant." Des propos qui traduisent une certaine pression, qui pesait sur les épaules montalbanaises en ce début de saison. Une pression de résultats urgents, qui peut se comprendre au vu du talent d’un groupe composé de joueurs de haut niveau. "Ça faisait deux ou trois semaines qu’on ne travaillait pas dans le confort parce qu’on avait une pression assez lourde et négative sur nous. Comme si on était le Bayern de Munich, confiait Gérard. Ça a été un peu usant et j’ai eu du mal à l’accepter."

 

Une progression évidente

Cet éclat face au leader Montois, ce serait donc aussi un peu une révolte des joueurs et du staff. Une façon aussi de frapper un grand coup sur la table et de prouver que oui, l’USM est un des gros larrons du Pro D2 et qu’il faudra compter sur elle cette saison. "Je pense que Montauban sera dans le top 6 vu le jeu qu’ils proposent et surtout la puissance qu’ils démontrent sur le terrain", n’hésitait pas à pronostiquer le Montois Patrick Milhet. Si cette victoire fait du bien à Montauban au simple niveau comptable, elle permet aussi d’ouvrir de belles perspectives pour l’avenir de la saison. Ce match référence est une base de travail sur laquelle s’appuyer afin de continuer l’ascension et d’être toujours meilleurs. "Je trouve qu’on progresse un peu partout, observait Gérard. On s’est beaucoup appuyé devant la saison dernière et là je trouve que derrière on monte en puissance. Au niveau rugby, je savais qu’on aurait du retard à l’allumage parce qu’on a fait énormément de préparation physique. Aujourd’hui, on fini les matchs très bien, on n’a plus ce trou d’air." La victoire est belle, mais attention, cette performance ne doit pas être un épiphénomène. Pour rêver de top 6, l’USM va devoir reproduire ce genre de match, à domicile mais surtout à l’extérieur, surtout lorsqu’on connaît les difficultés montalbanaises en déplacement. Montauban a vu ce dont il était capable, le plus dur reste maintenant à faire : trouver de la constance et ne pas se relâcher.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?