Régionale 2 - Un siècle de rugby à Cagnac-les-Mines

  • Les champions de France 2006 ont marqué à jamais l’histoire du rugby cagnacois. Photo DR
    Les champions de France 2006 ont marqué à jamais l’histoire du rugby cagnacois. Photo DR - Picasa
Publié le

Régionale 2 - Le rugby a vu le jour à Cagnac-les-Mines en 1922. Le 15 octobre, l’amicale des anciens célèbre son centenaire.

Le bassin minier tarnais n’a pas seulement arraché à la terre le charbon glorieux et victorieux. La mine a également façonné des hommes vigoureux, costauds qui ont fait le bonheur des clubs du Carmausin. Outre la glorieuse US carmausine vainqueur du Brennus en 1951, Blaye-les-Mines, Valence-d’Albigeois et Cagnac-les-Mines ont, dans un passé pas forcément révolu, évolué au plus haut niveau de l’ancien championnat Midi-Pyrénées.

Justement, le 15 octobre, Cagnac-les-Mines va célébrer son siècle d’existence ovale. À ce jour, le club est en rassemblement avec Carmaux et Blaye-les-Mines, il évolue dans l’anonymat du championnat de Régionale 2 et possède une école de rugby. À l’occasion de ce centenaire, la très active amicale des anciens, soucieuse d’entretenir le devoir de mémoire, a décidé de donner de la hauteur à ces retrouvailles du 15 octobre.

Romain Poite licencié au Stade cagnacois

«Le 15 octobre, on va fêter non pas les 100 ans du Stade cagnacois mais les 100 ans du rugby à Cagnac, précise Bernard Rey cheville ouvrière de l’amicale. En plongeant dans les archives, on a découvert qu’il y a eu d’autres associations avant la création du Stade. Le club a même évolué à une époque à XIII, l’expérience a été éphémère. Dans l’histoire du rugby à Cagnac, il faut reconnaître que le Stade a été la structure la plus active. Entre 1968 et 2008, les seniors ont été à six reprises champions des Pyrénées. En 2006, l’équipe fanion a été sacrée championne de France de Troisième Série face à Aureilhan. Pour l’anecdote, Romain Poite a été licencié au Stade, il a même évolué en équipe fanion. Pour l’avoir vu jouer, il avait du tempérament. Le Stade a derrière lui, une belle histoire. À travers ce centenaire, on va replonger dans les belles pages du club. Également, on espère aussi retrouver la trace de certains dont nous n’avons plus de nouvelles.»

Ainsi, jeunes et moins jeunes vont se retrouver à la salle du Camp Grand à Cagnac à 11 h 30. Le 15 octobre, le rugby cagnacois va tout simplement prendre un coup de jeune. Bien des phrases vont normalement commencer par Tu te souviens». Le souvenir, un élément qui fait la force du rugby amateur.

Contacts : B. Rey (06.81.85.35.75.) ou L. Béga (06.38.17.68.88.).

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?