Infirmerie du XV de France : un tiers des chelemards au tapis

  • Infirmerie du XV de France : un tiers des chelemards au tapis
    Infirmerie du XV de France : un tiers des chelemards au tapis Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

C’est ce qui s’appelle être visionnaire, et on se doute que Fabien Galthié aurait certainement aimé l’être beaucoup moins. Dans ses allocutions de rentrée, le sélectionneur du XV de France avait en effet fait passer un message fataliste, assurant que «des blessés, il y en aura» d’ici l’annonce de sa liste pour la Coupe du monde. Le truc? Il est que Galthié n’imaginait certainement pas que l’infirmerie se garnisse dans de telles proportions et dans un laps de temps si court…

Nouveau K.-O. pour Le Roux

En effet, si les opérations de Cyril Baille et Demba Bamba n’étaient pas foncièrement des surprises, compte tenu des douleurs récurrentes des deuxpiliers depuis quelques mois, le staff du XV de France ne s’attendait pas franchement à ce que Virimi Vakatwa soit amené à mettre un terme prématuré à sa carrière. Pas plus qu’il ne pouvait anticiper les rechutes au niveau des genoux du troisième ligne François Cros et du trois-quarts centre Arthur Vincent, synonymes de très longues absences, tandis qu’une nouvelle commotion va priver Bernard Le Roux de six mois de compétition, ou que le rétablissement de la cheville de Gabin Villière prend plus de temps que prévu…
Alors, ajoutez à cela l’éternelle « bobologie » inhérente à la nature profonde de ce jeu (fracture du sternum pour Romain Taofifenua, traumatisme à une épaule pour Damian Penaud-revenu ce week-end sur les pelouses, entorses pour Romain Ntamack et Gaël Fickou, mollet pour Dylan Cretin et adducteurs pour Paul Willemse) et vous comprendrez mieux pourquoi, à quelques semaines d’une intense tournée automnale, le staff des Bleus croise les doigts chaque week-end.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?