Nice : mieux vaut tard que jamais...

  • Les Niçois de Laijiasa Bolenaivalu se sont imposés 25 à 15 à Suresnes.
    Les Niçois de Laijiasa Bolenaivalu se sont imposés 25 à 15 à Suresnes. NR - LAURENT DARD
Publié le

Le sursaut azuréen porte un nouveau coup très dur à des Suresnois déjà freinés dans leur élan par Narbonne, la semaine dernière.

On a retrouvé le Stade niçois ! Enfin, après l’interminable faux départ du début du mois, voilà que la grosse cylindrée maralpine se rappelle à notre bon souvenir. Et pas au détriment du premier adversaire venu. Suresnes, s’il l’avait emporté, aurait intégré le quatuor de tête en lieu et place de Dax, défait de justesse dans le Nord-Isère. Qu’importe l’étroitesse de la marge bénéficiaire, voilà le CS Bourgoin-Jallieu dauphin de son proche voisin drômois. Au "petit" jeu des "Quatre à la suite", Valence-Romans ne s’est pas fourvoyé sur la mauvaise piste et a de ce fait renvoyé le promu varois à ses chères études. Ils ne sont donc plus que deux à pouvoir se prévaloir d’une invincibilité absolue à l’issue de ce premier cycle. Faudra-t-il attendre le 22 octobre, via le derby au sommet du septième acte, pour qu’il n’en soit plus de même ? Rien n’est moins sûr, car d’ici-là, la donne aura peut-être changé.

Une semaine auparavant, les Berjalliens auront, par exemple, rendu visite aux Albigeois qui viennent de surclasser Narbonne. Le déplacement des Tarnais sur la Baie des Anges, dans quinze jours, sera également à suivre de très près. Et ce dans la mesure où, d’un côté comme de l’autre, un sacré bout de chemin reste à parcourir. Les prétendants à la qualification sont encore nombreux, à commencer par Tarbes, large vainqueur de Rennes comme on pouvait s’y attendre. Le promu breton a payé les pots cassés par Blagnac au grand dam de Bigourdans qui engrangent par la même occasion leur tout premier bonus offensif, les vaincus ayant moins bien résisté que Cognac-Saint-Jean d’Angély lors du deuxième acte.

Trois longueurs d’avance

Pour autant, les Unionistes de Charente et de Charente-Maritime n’ont qu’une petite longueur d’avance sur la lanterne rouge rennaise. Une première cassure est ainsi survenue aux abords de la zone rouge via le précieux succès obtenu par Chambéry aux dépens des protégés de Fabrice Landreau. Les Savoyards rejoignent par la même occasion Narbonne et Blagnac en milieu de tableau, les Garonnais n’ayant pu empêcher l’autre relégué de l’étage supérieur (et lauréat de l’édition 2021, première du nom, aux dépens de leur camarade de promotion audois) de s’imposer tout en empochant la prime à l’offensive. La victoire de Chambéry (toujours invaincu sur son herbe de Mager, il faut le signaler) fait bien évidemment les affaires de Hyères-Carqueiranne. Trois longueurs d’avance sur la première équipe placée du mauvais côté de la ligne de flottaison, c’est plus qu’il n’en faut aux tombeurs d’Albi pour croire en leurs chances dans cette compétition qui est toutefois loin, on s’en doute, d’avoir livré son verdict.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Philippe ALARY
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?