Top 14 - Clermont veut monter les décibels

  • Deux des héros du week-end dernier, Arthur Iturria et Damian Penaud.
    Deux des héros du week-end dernier, Arthur Iturria et Damian Penaud. Icon Sport - Romain Biard
  • L'affluence et l'ambiance au Michelin sont en hausse malgré la concurrence du football notamment.
    L'affluence et l'ambiance au Michelin sont en hausse malgré la concurrence du football notamment. Icon Sport - Romain Biard
  • L'ouvreur Jules Plisson, en participant à la victoire clermontoise contre La Rochelle, s'est offert une revanche face à son ancien club.
    L'ouvreur Jules Plisson, en participant à la victoire clermontoise contre La Rochelle, s'est offert une revanche face à son ancien club. Icon Sport - Romain Biard
Publié le

Le succès contre La Rochelle est peut-être un tournant décisif dans l’avenir à court terme de l’ASM. Public, classement, ambitions, Clermont veut déchirer son costume d’équipe en transition.

Clermont a retrouvé sa voix. Endormi comme un volcan auvergnat depuis de longs mois, le stade Marcel-Michelin a grondé au souvenir de son apogée de la décennie 2010. Lorsque Jules Plisson dégagea le ballon dans la tribune Limagrain, les Jaunards savaient qu’ils avaient accompli une mission presque inespérée. Engluée à une treizième place aussi symbolique qu’anecdotique, l’ASM devait livrer bataille contre une armada rochelaise impériale sur le Vieux Continent. Des bookmakers aux plus fervents suiveurs de la bande à Iturria, peu de monde voyait les Clermontois s’offrir le scalp des Maritimes… Avec cette manière-là. Marcel-Michelin n’avait plus vu une telle démonstration de défense et de courage depuis des lustres. Diminuée par de lourdes absences (Vahaamahina, Van Tonder, Lavanini, Moala…), l’ASM a prouvé en un match qu’il faudrait compter sur elle cette saison. "L’équipe est en constante progression depuis l’année dernière, même si les résultats n’étaient pas bons. L’expérience acquise lors de la saison 2021-2022 nous permet aujourd’hui de gagner ce genre de matchs. L’année passée était difficile, mais les joueurs ont su en faire quelque chose. Ça ne restera positif que si on enchaîne des victoires mais on sait que cette équipe a une grosse marge de progression", expliquait Xavier Sadourny, entraîneur de l’attaque clermontoise.

Une forteresse à repeupler

"Si on avait perdu, tout le monde aurait dit que l’ASM est toujours une équipe en transition", affirmait Jules Plisson plus tôt cette semaine. Les résultats des trois premières journées dirigeaient les opinions vers ce chemin-là. Une défaite frustrante au Stade français, une victoire moyenne contre Pau et un match à moitié plein à Toulon ne posaient pas les Jaunards en grands favoris du Top 14. Dans ce contexte, la performance titanesque du week-end dernier est autant un soulagement qu’un point de bascule. Sportif d’abord, car Clermont raccroche le bon wagon avant d’affronter Lyon et se classe quatrième. Pour son public, ensuite.

Les réceptions de Pau et du Stade rochelais ont attiré, en moyenne, 13 000 spectateurs. Un chiffre loin des affluences de la décennie passée. Les résultats de ces dernières saisons, la concurrence du Clermont foot, le pouvoir d’achat, le match du dimanche soir… D’innombrables raisons expliquent le déclin des tribunes du Michelin. Pour faire revivre l’atmosphère si particulière de l’antre auvergnate, les résultats sont une priorité. En gagnant contre le champion d’Europe, Clermont a prouvé aux absents qu’ils avaient eu tort et que l’ASM n’était pas vouée à terminer sa course dans le ventre mou du championnat.

Le club a également annoncé cette semaine la mise en place d’offres promotionnelles et d’animations dans le stade. Un tournoi exhibition de Sevens avec Monaco et une compétition entre bureaux d’étudiants sont notamment prévus lors de la réception de Lyon, un match presque aussi capital que le défi rochelais. "L’objectif est de rester dans le top 6 mais on sait quecela va être compliqué. Il faut vite qu’on bascule sur la réception de Lyon. On n’a pas le temps de trop savourer, d’autant que nous avons l’ambition de rester invaincus à domicile toute cette saison", annonçait dès dimanche soir Arthur Iturria. Un "derby" Auvergne-Rhône-Alpes idéal pour faire monter l’affluence du Michelin et gagner, enfin, une constance qui manque aux hommes de Jono Gibbes depuis plus d’un an.

Une rencontre qui risque aussi d’être plus enflammée que la semaine passée, grâce au profil offensif du LOU. Les Rhodaniens sont la meilleure attaque en termes d’essais marqués juste devant… Clermont. Un défi auquel devra répondre Jared Payne (voir ci-contre) et le staff pour permettre aux joueurs d’enchaîner un deuxième succès d’affilée. L’ASM doit maintenant retrouver sa voie naturelle, celle qui mène aux sommets.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?