Top 14 - L’UBB veut apporter sa touche

  • Thomas Jolmes et l’alignement bordelais ont été particulièrement à la peine face aux Bayonnais.
    Thomas Jolmes et l’alignement bordelais ont été particulièrement à la peine face aux Bayonnais. Icon Sport - Pierre Costabadie
Publié le

En difficulté dans le domaine de la touche, les Girondins souffrent de certaines absences et Face au Stade français, l’alignement girondin sera particulièrement scruté.

On a pour habitude de dire que l’UBB tient une des meilleures touches du championnat de France. Et ce, depuis plusieurs saisons. Un éloge justifié mais qui ne se vérifie plus en ce début d’exercice. En retard sur plusieurs secteurs lors d’un début de saison difficile, marqué par trois défaites en quatre matchs, l’UBB a notamment beaucoup souffert en touche à Bayonne le week-end dernier. Un domaine symbole du manque de confiance dont sont victimes les Bordelais. "Il faut qu’on arrive à trouver ce déclic qui nous permet de ne pas s’affoler même quand on est sous pression", espérait Christophe Urios cette semaine. Il faut dire aussi que le manager se retrouve un peu démuni de solutions pour son alignement en ces temps-ci. Avec la perte de très bons sauteurs comme Alexandre Roumat ou Cameron Woki lors de l’intersaison, l’alignement girondin a pris un coup. D’autant plus que le dernier cité n’a pas encore pu être remplacé numériquement.

 

Petti, une absence qui pèse

"On n’a pas de moins bons sauteurs et on n’est pas moins bons sur la touche que l’an dernier, clamait pourtant le talonneur Maxime Lamothe. C’est vrai que ce week-end, on a été plutôt défaillants mais je ne pense pas que ce soit lié à la confiance. Ce sont juste des automatismes à prendre et on travaille pour ça." Pour ne rien arranger, le très aérien Guido Petti a été touché au genou avec l’Argentine, lors du Rugby Championship en septembre. Capitaine de touche des Bordelais, il sera absent deux mois, ce qui a de quoi enrager l’actuel treizième du championnat. "C’est une mauvaise nouvelle car c’est un élément fort, soufflait Lamothe. Mais il n’y a pas que Guido, donc il va falloir faire avec." Urios complétait : "L’absence de Guido rajoute un souci en troisième ligne. Ça ne vous a pas échappé qu’on a perdu des joueurs qui étaient plutôt à l’aise en touche et qu’on ne les a pas remplacés. On savait que ces quelques matchs, on allait retrouver Guido qui allait combler cette difficulté. Mais avec sa blessure… Il faut qu’on continue à être très bons avec les joueurs que nous avons. Mais il y a le fait qu’on n’est pas nombreux…" En effet, l’UBB connaît un manque cruel de profondeur en ce qui concerne la troisième ligne.

Un joker médical en approche

Ils sont quatre à s’être partagés les trois postes du fond de la mêlée lors des quatre premières journées. Mahamadou Diaby et Antoine Miquel ont été titulaires lors de tous les matchs, Vergnes-Taillefer l’a été lors des trois premiers avant de se blesser aux cervicales et Caleb Timu a eu le rôle de "supersub" (super-remplaçant, NDLR) jusqu’à Bayonne, où il a intégré le XV. "Il y a plusieurs joueurs dans ce cas (avec peu de repos, NDLR), mais c’est surtout "Mahamad’ (Mahamadou Diaby, NDLR), confirmait Urios. Antoine (Miquel) a beaucoup joué mais on l’a économisé en semaine, Mahamad’pas du tout." Pour se donner plus de confort, Bordeaux s’est alors lancé à la recherche d’un joker médical en troisième ligne et serait sur le point de boucler une arrivée qui ne serait pas de trop. Très attendue ce week-end, l’UBB devrait une nouvelle fois faire confiance à ses cadres en troisième ligne, alors qu’une progression générale est attendue sur la pelouse de Chaban-Delmas. "Aujourd’hui, je considère qu’on est à 75 %", lançait honnêtement Urios. Et lorsqu’on demande au manager quand est-ce que ses joueurs pourraient être à 100 %, il répond sourire en coin : "Samedi."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?