Après Giroud, les Bleus en quête de compétence étrangère

  • XV de France : Après Giroud, les Bleus en quête de compétence étrangère
    XV de France : Après Giroud, les Bleus en quête de compétence étrangère PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Avec le départ de Thibault Giroud au Racing 92, le staff des Bleus devra trouver un remplaçant à la hauteur. Des pistes mènent à l’étranger.

Fabien Galthié nous l’avait confié au début du mois de septembre, lors d’une interview exclusive. à propos de l’identité du remplaçant de l’actuel responsable de la préparation physique, Thibault Giroud (qui rejoindra le Racing 92 après le Mondial 2023 en France), le sélectionneur des Bleus avait répondu ceci : «Je ne peux pas encore partager ça avec vous. C’est trop tôt. C’est confidentiel. Mais je peux vous dire que l’équipe de France est très attractive.» En clair, le bureau de Galthié croule sous une pile de CV de préparateurs physiques. Ces courriers viennent bien entendu de France, mais pas seulement. Nombre de candidatures arrivent de l’étranger et, selon nos informations, Galthié serait plutôt favorable à recruter un spécialiste hors de nos frontières. Pas en raison d’un manque de compétence puisque la France n’a plus rien à envier aux autres nations sur ce plan. Mais plutôt dans un souci de mixité, et dans l’optique d’apporter un regard nouveau.

Parmi les pistes étudiées, on trouverait celle menant à Matt Parr, l’actuel responsable de la performance des Dragons catalans, l’équipe phare du rugby à XIII français. Ancien joueur de Sale, des Saracens et des London Irish, Parr a terminé sa carrière chez les Leicester Tigers où il est devenu préparateur physique avant d’être nommé responsable du secteur de la performance lors de la saison 2020-2021.

Paul Stridgeon, le candidat idéal ?

Un autre "étranger" semblerait cocher toutes les cases : il s’agit de l’ancien préparateur physique du RCT, l’Anglais Paul Stridgeon, qui a travaillé pour le club varois entre 2014 et 2017. Des années fastes durant lesquelles il a été sacré deux fois champion d’Europe (2014 et 2015) et deux fois champion de France (2016 et 2017). Stridgeon connaît donc très bien la France et notamment Bernard Laporte, qui fut manager du RCT de 2011 à 2016. Autre atout, son impressionnant CV : avant de remporter des titres avec Toulon, il était le préparateur physique en chef de l’Angleterre et a été invité à rejoindre le prestigieux staff des Lions britanniques et irlandais pour les tournées de 2009 et 2013.

En 2017, le sélectionneur gallois Warren Gatland l’invita à rejoindre sa sélection. En 2019, les Diables rouges remportèrent le grand chelem et se hissèrent jusqu’en demi-finale de Coupe du monde au Japon.

Ce n’est pas tout : Laporte n’est pas la seule connexion que Stridgeon possède au sein du XV de France. Il connaît en effet très bien l’actuel entraîneur en charge de la défense, Shaun Edwards. Les deux hommes sont tous deux natifs de Wigan, en Angleterre. Et ils ont déjà travaillé ensemble, au sein du XV du Pays de Galles. Voilà qui devrait compter au moment de la décision finale…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?