Premiership - Les Saracens exécutent le champion

  • Les Saracens de Theo McFarland, qui s’en vas inscrire le sien ici, ont passé sept essais au champion en titre.
    Les Saracens de Theo McFarland, qui s’en vas inscrire le sien ici, ont passé sept essais au champion en titre. SUSA / Icon Sport - SUSA / Icon Sport
Publié le

De manière assez extraordinaire, les Saracens ont terrassé Leicester, dans une revanche de la dernière finale. les Harlequins se sont fait peur et les ailiers des London Irish ont brillé.

Tout simplement intouchables, ces Sarries. Le choc de cette 4e journée de Premiership était un remake de la dernière finale, entre Leicester et les Saracens. Si les Tigers avaient remporté la première manche, et s’étaient adjugés le titre de champions d’Angleterre, les Londoniens ont pris leur revanche, et de façon assez cinglante. Dominateurs, les Noir et Rouge ont su se sublimer pour écraser leur rival (51-18). Un succès marqué par de géniales relances, combinaisons et envolées personnelles, dans un match à sens unique, qui prouvait la supériorité des Sarries dans ce championnat anglais. «C’est une équipe bourrée de puissance et de rythme», saluait Steve Borthwick, le manager de Leicester après la rencontre. En plus de cela, l’effectif du club du nord de Londres compte de nombreux joueurs d’énorme talent, capables d’exploits individuels. Owen Farrell bien sûr, mais aussi l’injouable Max Malins, le stupéfiant Ben Earl ou encore l’irrésistible paire de centres Tompkins-Lozowski. Tout cela a mis à mal de pauvres Tigers, qui ont aussi perdu leur recrue star, Handré Pollard, rentré à la mi-temps mais touché à un genou droit lors de cette rencontre. Seuls en tête de la Premiership, avec trois succès bonifiés en autant de rencontres jouées, les Sarries font très, très peur et s’affirment comme les favoris pour le titre national cette saison. Mieux, ils sont aussi le parfait exemple que la Premiership, si décriée en ce début de saison, tient en son sein des équipes de très haut niveau. Parmi elles, il y a forcément Sale, Bristol, Exeter, mais aussi les Harlequins et les London Irish.

Les Harlequins encore rois du suspense

Les derniers cités ont eux aussi fait le spectacle, face à une équipe de Bath encore en difficulté cette saison, en réalisant un grand match offensif. Fait assez rare, les deux ailiers des Irish - Ollie Hassell-Collins et Ben Loader - ont d’ailleurs inscrit un triplé lors de cette rencontre soldée sur un score de 47 à 38. Mais lorsqu’il s’agit de génie offensif et de spectacle, le club à sensation reste les Harlequins cette saison. Ces derniers ont encore fait dans le suspense face à Northampton ce dimanche mais se sont cette fois imposés au Twickenham Stoop. Les coéquipiers de Marcus Smith se devaient de se relever, après deux défaites dans la dernière minute face aux Saracens et contre Exeter lors des deux dernières journées. Ils avaient cette fois encore pris les devants, en menant de vingt points à un quart d’heure du terme mais ont une nouvelle fois vu leurs adversaires revenir en fin de partie. Grâce à des essais de Furbank et Tom James, les Saints étaient revenus à six petits points de locaux à cinq minutes de la fin mais n’ont finalement pas réussi à renverser la situation dans les derniers instants malgré une dernière séquence à vingt-deux phases de jeu.

Le spectacle proposé en ce week-end de Premiership a donc dû donner un peu le sourire aux supporters anglais, qui subissent de plein fouet les problèmes financiers auxquels sont sujets de nombreux clubs. Le match entre les Warriors et Gloucester a d’ailleurs été annulé en raison de la suspension de Worcester de toutes les compétitions officielles. Si le suspense reste entier quant à l’avenir des Warriors, celui sur les terrains d’Angleterre est lui de bon augure pour la suite de la saison.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis Guillou
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?