Reportage - Gaillac regarde vers le haut

  • Gaillac vise clairement la montée en Fédérale 1 cette saison.
    Gaillac vise clairement la montée en Fédérale 1 cette saison. DDM - EMILIE CAYRE
Publié le

Avec trois succès en autant de sorties, les Tarnais réalisent un début de saison remarquable. Avec un effectif de très haut niveau, ils ne se cachent pas et visent une montée en fin d’exercice.

Avec un nouveau staff à sa tête, une nouvelle ère s’est ouverte cette saison pour l’UAG. Et après trois journées de disputées, on ne peut pas dire que ce soit de la pire des manières. À l’issue du premier bloc de cette Fédérale 2, Gaillac pointe à la première place de la poule 3 grâce à trois succès en autant de sorties. Un début de saison canon qui satisfait forcément Jérémie Raffanel, un des entraîneurs tarnais : « Bien évidemment, on pouvait difficilement rêver mieux ! Nous sommes encore invaincus alors que nous nous sommes déplacés à deux reprises, il est également là le gros point positif. Il faut continuer dans cette direction. » Le week-end dernier, les Gaillacois ont frappé fort en s’imposant à la dernière seconde sur la pelouse de Villefranche-de-Lauragais, un autre gros poisson de la poule. « L’équipe à montré une énorme force de caractère, avoue le coach rouge et noir. Nous n’avons jamais abdiqué alors que nous perdions de neuf points à quelques minutes du terme. Malgré notre indiscipline, nous avons réussi à ramener les quatre points. Ce succès va compter dans notre saison. »

Un recrutement XXL qui paye

Ils sont nombreux à avoir fait les gros yeux durant l’intersaison après avoir analysé la recrutement gaillacois. L’UAG a notamment accueilli dans ses rangs plusieurs joueurs qui évoluait du côté d’Albi lors de l’exercice précédent en Nationale. Des renforts de poids, qui n’ont pas tardé à faire la différence comme le confirme Jérémie Raffanel : « Lors de mon arrivée, j’ai estimé que nous avions besoin de leaders dans l’équipe. Le club nous a donc permis de signer des joueurs avec l’expérience du niveau au-dessus. Forcément, ils nous apportent énormément. » Au-delà des différences faites sur le pré, le staff loue le comportement de ces recrues, qui poussent le groupe vers le haut sans faire de vagues : « Ils ne parlent pas pour rien dire. Ils s’expriment toujours avec les mots justes, c’est très agréable d’entraîner des mecs comme ça. » Benoît Sicart fait partie de ces anciens Albigeois aujourd’hui sous les couleurs gaillacoises. L’arrière confie : « Mon objectif n’est pas forcément de devenir un leader de l’équipe. Il y a quelques joueurs qui ont déjà ce rôle dans le vestiaire et qui le font très bien. Personnellement, je donne quelques conseils quand j’en ressens l’utilité mais c’est plutôt en guise de transmission envers les jeunes joueurs. Le groupe fonctionne bien pour l’instant. Il n’y a aucune raison que cela change. »

La montée comme objectif

Avec ce début de saison et ce recrutement ambitieux, Gaillac ne peut plus se cacher. Cela tombe bien puisque ce n’est pas l’objectif. « Dire que nous ne visons pas la montée à l’échelon supérieur serait mentir, avoue Jérémie Raffanel. C’est un véritable objectif. » Ancien joueur, l’entraîneur tarnais reste tout de même sur ses gardes : « Il va falloir apprendre à gérer ce statut de grosse écurie de la division. Nos résultats sont bons. Nous avons un effectif complet, il ne faut pas tout gâcher en se relâchant mais je sens mes jours prêts et convaincus par leurs qualités.  Après avoir participé à de nombreuses phases finales ces dernières saisons, l’UAG peut cette fois légitimement les viser avec l’ambition d’arracher un billet pour l’échelon supérieur.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Vincent Franco
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?