Des Rochelais sur leurs gardes avant d'affronter Bayonne

  • Les Rochelais, à l’instar de Pierre Bourgarit, se montreront prudents face au promu Biarritz qui souhaite accrocher le champion d’Europe à son tableau de chasse. Photo Icon Sport
    Les Rochelais, à l’instar de Pierre Bourgarit, se montreront prudents face au promu Biarritz qui souhaite accrocher le champion d’Europe à son tableau de chasse. Photo Icon Sport
Publié le

Les champions d’europe réalisent un très bon début de saison en termes de résultats et veulent confirmer à l’occasion de ce déplacement à Bayonne, mais ils savent qu’ils devront être plus précis.

Il faut se satisfaire du nécessaire n’est pas vraiment le credo des Rochelais, champions d’Europe. Après leur victoire acquise face au Racing 92, confirmant ainsi leur bon début de saison avec quatre succès lors des cinq premières journées, les hommes de Ronan O’Gara sont toujours en recherche de perfection, bien conscients d’avoir eu chaud face à Montpellier et face au Racing 92.

C’est en tout cas l’avis du talonneur international Pierre Bourgarit, soucieux de ne pas faire les frais rapidement de ses avertissements : "C’est plutôt bien de bosser dans la victoire. Mais nous avons encore des choses à travailler. À Clermont, nous avons manqué de rigueur et d’agressivité dans les zones d’affrontement. Face au Racing 92, on a fait une première mi-temps qui est loin d’être notre meilleure depuis le début du championnat, Il faut continuer à travailler en restant humbles et en ayant le sourire. Les victoires face à Montpellier et face au Racing démontrent que l’on croit en nous-même dans des rencontres difficiles, mais ce sont des situations que l’on veut s’éviter. Pour l’instant ça nous a souri et nous sommes parvenus à renverser le score, mais je pense que si nous ne jouons que quarante ou cinquante minutes sur certains matchs ça ne passera pas. Les défaites dans le passé dans les dernières minutes nous servent aujourd’hui à mieux aborder les fins de matchs sous pression. Mais le but est d’être constant sur l’ensemble de la rencontre pour s’éviter ce genre de scénario."

Faire preuve de précision en touche

Les Rochelais sont donc avertis, et plutôt deux fois qu’une, au moment de se rendre chez un promu qui a déjà fait tomber le Racing 92 et l’Union Bordeaux-Bègles à Jean-Dauger, et rêvant certainement d’accrocher le champion d’Europe à son tableau de chasse. "Le Top 14 n’est plus le championnat avec huit gros qui se battaient pour la qualification et six qui jouaient le bas du tableau, poursuit le talonneur. Aujourd’hui, toutes les équipes sont compétitives. Forcément, on pourrait placer quelques équipes dans la course au maintien mais elles sont capables de faire des bons résultats, d’accrocher des victoires face à n’importe qui. Elles sont maintenant préparées à jouer même contre les meilleurs. On sait aussi que nous sommes maintenant attendus partout. Ça ne sera pas un match facile. "

Pierre Bourgarit et ses partenaires seront d’autant plus sur leurs gardes qu’ils vont retrouver en face d’eux Grégory Patat et Facundo Bosch qui étaient à leurs côtés il y a peu, sans oublier Afa Amosa. Les Rochelais devront donc trouver l’agressivité dans le jeu au sol qui leur avait fait défaut lors de leur dernier déplacement mais aussi faire preuve d’une plus grande précision dans le secteur de la touche où ils ont laissé quelques munitions en route. "Quand on regarde les prestations de la touche défensive des Clermontois, on peut s’apercevoir qu’ils ont embêté tout le monde et pas seulement La Rochelle. Maintenant, il est certain que nous avons eu un peu de déchets dans ce secteur. Forcément, on a changé quelques annonces depuis l’an dernier mais on a gardé une grosse partie de notre socle de l’année dernière après il faut créer un effet de surprise. Si on fait toujours les mêmes choses, on sera lus et ça serait plus simple pour la défense." Surtout si elle a quelques affranchis dans ses rangs.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Nicolas AUGOT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?