Fédérale 3 - Soissons : un derby pour la première place

  • Grâce à leurs deux victoires obtenues en déplacement, les Soissonnais joueront dimanche à domicile contre Roubaix pour la première place de poule.
    Grâce à leurs deux victoires obtenues en déplacement, les Soissonnais joueront dimanche à domicile contre Roubaix pour la première place de poule. Photo DR - Photo DR
Publié le

L'ACS a entammé sa saison de la meilleure des manières. Elle jouera dimanche contre roubaix un match pour le gain de la première place.

Et que vaut-elle aujourd’hui, cette victoire assez facile (22-0) de la saison dernière, que les Roubaisiens avaient remportée sur ce terrain de Soissons ? Dimanche, ce derby du Nord rassemblera sa petite chambrée des cinq cents spectateurs, qui viendront vérifier la nouvelle mesure des rapports de force.

Les Soissonnais sont assez excités. En remportant leurs deux premiers matchs disputés à l’extérieur, à Calais (25-30) et à Dunkerque (7-23), ils se sont positionnés dans le haut de leur poule. Roubaix aussi. Les deux équipes s’affronteront dimanche dans un derby de la première place. Un match de cette importance, il faut remonter quinze années en arrière pour en trouver trace, quand les Soissonais achevaient leur dernière grande période heureuse dans la division. La saison dernière, ils finissaient dernier de poule dans une posture déprimante. Quelques mois plus tard, ils se tiennent bien droits devant ce derby. "Mais on ne se voit pas plus beau qu’on est. Pour l’instant, on a joué deux promus. Maintenant on va passer au révélateur Roubaix. C’est notre premier grand test", estime leur entraîneur Sofiane Chellat, à l’origine d’un revirement comportemental.

Un cadre professionnalisé

Depuis trois ans, l’ancien joueur professionnel de Montauban et Massy, est embauché par le club pour des missions d’encadrement dans toutes les catégories jeunes, et chez les seniors, il a joué dans l’équipe lors de ses deux premières saisons. Le bureau directeur a décidé à l’intersaison de l’élever au rang de responsable technique pour relancer la machine. "Depuis trois ans, nous nous attachions au développement de ce qui se passait en dessous de l’équipe seniors. Nous avons décidé de nous occuper de cette équipe à présent, et de confier à Sofiane le soin de la remettre sur le chemin de la rigueur", raconte le trésorier Fred Gibeaux, l’un des anciens joueurs de la Fédérale 2 qui se sont investis dans un nouveau projet pendant la pandémie.

Derrière l’inaltérable président Dany Marache, soixante ans de club, et ancien entraîneur de tous ceux qui l’accompagnent maintenant dans le bureau, une jeune garde préside aux orientations. Elle a accordé à Sofiane Chellat les moyens de mettre en œuvre sa politique sportive. Sans recrutement, avec les mêmes joueurs qui avaient fini derniers, sous la conduite d’une toute nouvelle équipe technique, les Soissonnais se sont imposées des bonnes habitudes. Une reprise très tôt le 15 juillet, un mois avant la reprise habituelle, des stages en bord de mer, des séances de balnéothérapie après les matchs, le minutage des entraînements, la précision, et même la prise du poids des joueurs, "tout a été fait pour les encadrer avec les méthodes d’aujourd’hui, et leur permettre de progresser ensemble", raconte Chellat. Dimanche, ils évalueront la solidité actuelle de cette entreprise, contre un leader qu’ils connaissent si bien. Pour lui prendre sa place ?

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Guillaume CYPRIEN
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?