Narbonne : attention, virage dangereux !

  • Narbonne.
    Narbonne. L'Indépendant - Antoine Camblor - L'Indépendant - Antoine Camblor
Publié le

Des tournants, c’est sûr, il y en aura d’autres d’ici la fin de la phase régulière. Dans l’Aude comme ailleurs, sachant en outre que les réceptions de Nice et de Suresnes avaient été plutôt bien négociées par le relégué septimanien de l’étage supérieur. Mais il est clair que la barre va monter d’un bon cran car l’intouchable leader drômois (quatre succès en autant de rencontres) entend bien poursuivre son impressionnante série. Celle du dauphin berjallien, l’autre invaincu, n’est pas mal non plus. La différence entre Valence-Romans et Bourgoin-Jallieu se fait au niveau des bonus offensifs, ce dont l’hôte suresnois ne se soucie guère, lui qui vient de faire les frais du renouveau niçois. Pour conserver une vue imprenable sur le top 6, les visiteurs devront accomplir rien de moins qu’un énorme exploit.

D’exploit, il sera également question du côté de Rennes où le déblocage du compteur se fait attendre. Autant le périple albigeois du 10 septembre avait été porteur de bien des espérances, autant la taxe d’apprentissage prélevée par Valence-Romans et Tarbes à continuer de peser lourd dans la comptabilité du promu breton qui sera le plus fervent supporter de son récent vainqueur bigourdan. Et pour cause. Ce dernier rend en effet visite à Hyères-Carqueiranne, concurrent direct des Rennais dans l’optique du maintien. Le pronostic est indécis, étant donné que face à Albi, les Varois avaient fort bien relevé le challenge. Des Tarnais que l’on retrouvera non loin de la baie des Anges pour un quitte ou double à huit points côté maralpin. Si le plus dur a été fait lors du déplacement à Suresnes, tout reste à faire si l’on veut évoquer une "remontada" dans ce qu’elle a de plus durable. Autre point chaud, la réception de Cognac-Saint-Jean-d’Angély par les Dacquois. Toujours pas le moindre succès à l’actif des Unionistes, mais deux bonus défensifs qui traduisent une volonté de résistance des plus louables. Les contours d’une triangulaire entre l’actuel avant-dernier du classement et les camarades de promotion en provenance de Fédérale 1 se dessinent. Dax, bien que favori, fera en sorte de ne pas commettre le fameux "péché d’orgueil".

Enfin, Blagnacais et Chambériens, ex-æquo avec huit points chacun partiront à armes égales dans la seule confrontation dite "de milieu de tableau" de ce cinquième acte.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Philippe ALARY
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?