Régionale 1 : Tarascon marque son territoire

  • Tarascon a entamé le championnat tambour battant avec trois succès en autant de rencontres. Photo DR
    Tarascon a entamé le championnat tambour battant avec trois succès en autant de rencontres. Photo DR
Publié le

Régionale 1 - Après trois journées, Les Ariégeois de l’UST dominent une poule dans laquelle ils sont invaincus et se sont exportés à deux reprises avec succès.

Les trois compétitions majeures de la Ligue Occitanie sont entrées dans le vif du sujet, le 19 septembre. À ce jour, trois journées ont été disputées. Au sein de la compétition phare, la Régionale 1, quatre équipes sont pour le moment vierges de défaites : Maubourguet, Vic-en-Bigorre (Poule 3), Mazères – Cassagne (Poule 2), Tarascon-sur-Ariège (Poule 1). Ce dernier a déjà marqué son territoire au sein d’une poule méditerranéenne à l’accent catalan, audois et héraultais. Le club du Vicdessos s’est doublement exporté avec succès. Tout d’abord à Perpignan face au Foyer du Haut Vernet lors de la journée inaugurale (19-13) et dimanche dernier à Bédarieux avec en prime le bonus offensif (30-10). Lors de son unique prestation à domicile, l’UST a dominé son voisin de Laroque-d’Olmes (43-0).

À la faveur de ce départ tambour battant, Tarascon loge à la première place au classement, ce qui n’étonne pas vraiment le coprésident, Michel Audabram. "Déjà, nous avons fait une excellente préparation à l’intersaison. Le groupe s’est étoffé avec l’arrivée de huit juniors qui petit à petit viennent frapper à la porte de l’équipe fanion. La saison passée, nous faisons également une bonne saison. Malheureusement, nous avons été fragilisés par de nombreuses blessures. Quand on s’est présentés à la Salvetat pour disputer les huitièmes de finale de l’Occitanie, nous avions une équipe décimée. Avec une équipe totalement remaniée, on s’est s’inclinés de justesse 17-22. Avec un effectif au complet, je pense que nous pouvions espérer autre chose qu’une participation aux huitièmes de finale. Cette saison, on s’autorise à avoir des ambitions. En ce moment, les voyants sont au vert. On peut être optimistes."

Budget transport : une hausse de 20 000 euros

Si en ce début de saison, joueurs, encadrement, dirigeants et supporters boivent du petit-lait, le comité directeur du club est confronté à un problème d’ordre logistique, celui du transport. "Nous avons des déplacements lointains et coûteux, poursuit Michel Audabram. Mauguio et Poussan sont proches de la ceinture montpelliéraine. Par rapport à l’an dernier, nous avons une hausse du coût des transports de 20 000 euros, ce qui n’est pas un petit problème sur le plan financier. Nous avons été obligés de revoir notre mode de fonctionnement lors des déplacements. Quand nous avons pris connaissance de la poule, nous avons été déçus de ne pas avoir été contactés par la Ligue."

Petit à petit, les résultats de l’équipe fanion sont en train de balayer l’amertume de début de saison. Les Tarasconnais ont pris le pli de la poule. Désormais, ce qui motive l’encadrement c’est la mise en place de la prochaine confrontation qui doit les opposer à la formation des Plages d’Orb. Après trois succès consécutifs, les hommes de Michel Lopez et Julien Hughet ont bien l’intention de passer la quatrième.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?