Melikidze, c'est tout l’or du Caucase : l'opinion du Midol de ce Stade français - Perpignan

  • Giorgi MELIKIDZE (Stade français).
    Giorgi MELIKIDZE (Stade français). Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Auteur de trois essais en deux matchs, le pilier droit du Stade français Giorgi Melikidze est en ce moment irrésisistible. Paris a-t-il trouvé le nouveal Paul Alo-Emile ? 

Depuis le début de saison, le Stade français déplore l’absence de Paul Alo-Emile, considéré à bien des titres comme le meilleur pilier droit du championnat, tant pour son impeccable tenue de mêlée que pour un irréel abattage balle en mains. L’indisponibilité du Samoan devrait, pour raison médicale, se poursuivre encore de très longs mois et récemment, les dirigeants parisiens se sont donc mis en quête d’un joker médical. Mais franchement, en ont-ils vraiment besoin ? On est en droit de se poser la question: depuis le début de saison, le Géorgien Giorgi Melikidze (26 ans, 11 sélections) est en effet dans la forme de sa vie et, week-end après week-end, prouve que les espoirs placés en lui depuis maintenant sept étaient bel et bien fondés. Après avoir marqué un bel essai face à l’Union Bordeaux-Bègles, la semaine dernière, le pilar du Caucase a cette fois-ci inscrit un doublé face à cette Usap en guenilles, signant ses deux œuvres dans le style caractéristique d’un homme de 125 kg, soit en force et en emportant sur son dos des bipèdes présumés plus faibles. Dominant en mêlée, très mobile pour quelqu’un d’un pareil tonnage, Giorgi Melikidze démontre donc que malgrè l’éclosion du Lyonnais Davit Niniashvili à l’arrière ou du Montpelliérain Gela Aprasidze au poste de demi de mêlée, la Géorgie demeure encore la plus belle usine à piliers de la planète ovale. A ce titre, la récente éclosion à Paris de Sergo Abramishvili ne fait même que confirmer la tendance : cuisses de béton sur torse de catcheur, Abramishvili a mis à mal, à l’entraînement, les plus robustes de ses partenaires du poste. Longue vie aux "Géor-Jiff" !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?