Le magicien Cheslin Kolbe a signé son retour

  • Il a fallu moins de trois minutes à Cheslin Kolbe face à Brive pour montrer à son public qu’il faudra compter sur lui.
    Il a fallu moins de trois minutes à Cheslin Kolbe face à Brive pour montrer à son public qu’il faudra compter sur lui. Icon Sport
Publié le

Délesté de son casque, mais pas de ses crochets dévastateurs, le champion du monde est apparu très en forme pour ses retrouvailles avec le Top 14 et Mayol contre Brive. Après une première saison décevante, l’ailier supersonique a faim de revanche et de ballons.

Plus d’un an après son arrivée sur les bords de la Méditerranée, Kolbe est resté une attraction tant il est rare de le voir à Mayol (huitième fois seulement) en raison des blessures et de ses allers-retours avec les Springboks. Remis plus rapidement que prévu de sa blessure à la mâchoire, le môme de Kraaifontein a dégainé plus vite que Lucky Luke. Tout juste deux minutes après le coup de sifflet initial, il a porté le ballon en terre promise. « J’étais sur son extérieur mais c’était bien de le voir finir tout seul, a admiré Gaël Dréan, son jeune partenaire de l’aile opposée. C’est juste énorme de jouer avec lui. Quand je vois mon nom à côté du sien sur la feuille de match, je me dis "putain"… C’est vraiment un truc de fou de partager le terrain avec lui ! »

L’aura de l’ex-Toulousain déborde bien au-delà de ses arabesques sur l’aile ou de son sens du timing en l’air, qui a valu un carton rouge au pauvre Paul Abadie, coupable d’avoir déséquilibré l’artiste. « Pour parler de Cheslin, il faut d’abord évoquer l’avant-match, a rembobiné Franck Azéma. Toute la semaine, il a apporté de la confiance au groupe. C’est un mec qui passe devant les autres naturellement. Quand tu as un joueur d’un tel calibre, tu ne fais pas de concession sur ton implication. Ce samedi, vous avez vu comme tout le monde a tenu son engagement. Il n’a pas touché beaucoup de ballons et on se doit de lui en donner encore plus. En revanche, il a apporté précision, générosité et engagement. C’est positif pour l’équipe ! »

« Kolbe est un moteur pour Toulon »

En interne, l’intéressé est décrit comme "revanchard" après les frustrations liées aux critiques sur son départ de la Ville rose et à ses nombreux pépins physiques. Auprès de Canal +, dans une communication un peu trop rodée, il a laissé sous-entendre ses dires rapportés du côté du RCT Campus : « Ma famille aime passer du temps à Toulon. Les gens sont incroyables. Ils aiment le rugby, ils me rendent la vie facile. En tant que joueur, ils m’ont bien accueilli. Ici, ils ne pensent qu’à ça. Ils supportent tous l’équipe. J’espère pouvoir les rendre fiers cette saison. »

Du côté du staff, personne ne doute de son apport : « Kolbe est un moteur pour Toulon, a poursuivi Azéma. À ce poste, on a des mecs avec moins d’expérience comme Gaël (Dréan, N.D.L.R.) et Jiuta (Wainiqolo). Ils sont en train d’apprendre avec lui. C’est enrichissant. » Arrivé de Fédérale 1, le Français a confirmé les dires de son manager général. « Tu ne dois pas avoir de complexe d’infériorité mais parfois, tu ne peux rien faire d’autre (sourire). Il apporte une telle aura par son palmarès. Tu es obligé de regarder ce qu’il fait et comment il s’entraîne. Il apporte de la bonne humeur. Il a toujours le sourire. Dans le vestiaire, il reste encore discret. Dans tous les cas, c’est un sacré plus pour le groupe. »

Au final, c’est le capitaine Ollivon qui a résumé le phénomène Kolbe. « Je ne vais pas vous le présenter, c’est juste facile de jouer avec des mecs qui ont autant de qualité. » Toulon souhaite désormais que l’intermittent du spectacle, dont on ne sait pas pourquoi il a évolué sans son casque fétiche, signe à temps complet tant, il peut devenir une pièce maîtresse du système Azéma-Mignoni.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathias MERLO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?