Pro D2 - Gaëtan Pichon (Massy) : « Un état d’esprit irréprochable »

  • À la 39e minute Gaëtan Pichon inscrit le troisième essai massicois face à son ancien club.
    À la 39e minute Gaëtan Pichon inscrit le troisième essai massicois face à son ancien club. Stéphanie Biscaye
Publié le

Gaëtan Pichon a inscrit un essai face à son ancien club Carcassonne. Quelques minutes après la victoire, le demi de mêlée est revenu sur ce succès ô combien important pour le promu massicois.

Quel est le sentiment dominant après cette victoire ?

Tout d’abord, il y a une immense fierté de s’imposer sur cette pelouse de Carcassonne. Après la victoire face à Provence Rugby, la courte défaite face à Nevers à domicile (15-16, N.D.L.R.), la défaite à Aurillac (29-36), on s’est bien préparés pour ce déplacement. Pendant la trêve, on a bien analysé le jeu carcassonnais, bien bossé au niveau de la mêlée qui est le point fort de cette formation. Avec deux défaites à domicile lors de ce premier bloc de cinq, il fallait compenser au plus vite par un succès à l’extérieur. Nos efforts ont été concrétisés par la victoire. C’est vraiment appréciable, notre investissement a été récompensé.

 

Vous menez 17 à 0 à la pause. Est-ce la première mi-temps la plus aboutie depuis le début de la saison ?

C’est difficile à dire. Ce soir, nous avons fait preuve d’un grand pragmatisme en concrétisant toutes les occasions qui nous ont été proposées. À l’échauffement, nous étions confiants. En début de rencontre, l’organisation défensive est parfaite. Carcassonne a dominé, mais n’a pas concrétisé. On score sur notre première occasion franche. Une fois que le tableau d’affichage nous est favorable, on a été en confiance. Disons que nous avons joué sans complexe. C’est vrai que notre première période, a été bien maîtrisée. En menant à la pause, on était psychologiquement bien dans nos têtes avant d’attaquer la seconde période.

 

À la 54e minute, vous êtes sanctionnés d’un carton rouge. À ce moment de la rencontre, avez-vous douté ?

Personnellement, je m’attendais à un sursaut d’orgueil de Carcassonne. En début de seconde mi-temps, on lâche notre emprise, on subit, Carcassonne reprend l’initiative du jeu. Par la force des choses, nous nous mettons à la faute. Le carton rouge nous met dans le dur. Mais, on a conservé l’état d’esprit de la première mi-temps. On est restés forts dans nos têtes. On ne peut pas dire que nous avons douté.

 

À un moment de la partie, vous avez même évolué à douze. Malgré cette infériorité numérique, vous n’avez pas cédé au niveau du tableau d’affichage. Comment l’expliquez-vous ?

Il y a au sein de cette équipe, un état d’esprit irréprochable. Il faut un étonnant état d’esprit pour conserver un résultat favorable alors que nous sommes en infériorité numérique. Pendant sept à huit minutes quand nous nous sommes retrouvés à douze, on aurait pu céder devant l’emprise de Carcassonne. À un moment de la partie, on craignait à se retrouver à onze, ce qui aurait terrible après l’investissement de notre première mi-temps.

 

Après ce premier succès à l’extérieur, quelles sont les ambitions de Massy ?

En s’imposant à Albert-Domec, je pense que nous avons gagné le respect de nos adversaires. On est maintenant au niveau du Pro D2. À présent, il faut valider cette performance lors de notre prochaine réception à domicile. Il faut désormais enchaîner par des victoires. La victoire de ce soir, annule notre contre-performance à domicile face à Rouen. Nous avons eu aussi un faux pas face à Nevers, Il faut le compenser par d’autres performances à l’extérieur. On veut maintenant montrer que nous sommes une équipe du Pro D2.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier Navarre
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?