Pro D2 - Les Montois ont frisé la catastrophe

  • Pro D2 - Yoann Laousse Azpiazu (Mont-de-Marsan) tente d'arrêter Nicolas Martins (Soyaux-Angoulême)
    Pro D2 - Yoann Laousse Azpiazu (Mont-de-Marsan) tente d'arrêter Nicolas Martins (Soyaux-Angoulême) Icon Sport - Pierre Costabadie
Publié le

Longtemps menés et malmenés par un promu plein d’enthousiasme, les Landais se contentent d’une petite victoire sans pour autant s’en satisfaire.

Il suffisait d’observer les visages fermés de Patrick Milhet et de Yoann Laousse-Azpiazu au moment de passer au feu des questions pour comprendre que le premier n’avait pas vraiment goûté la prestation de ses hommes quand l’autre sentait bien que ses coéquipiers et lui avaient évité de justesse l’accident industriel. C’est que les Charentais sont venus comme on les attendait, sans pression, avec de l’ambition et beaucoup d’appétit. Ils ont d’ailleurs marqué un essai qui devrait certainement rester le plus rapide de la saison. Le coup d’envoi du match était récupéré suite à une erreur montoise et quatre passes plus tard, Marvin Lestremau plongeait dans l’en-but. Trente secondes de jeu et 7-0 pour les visiteurs. Pas de quoi entrer sereinement dans ce match pour des Montois qui se faisaient de nouveau transpercer dix minutes plus tard et qui, à la surprise générale, étaient menés à la pause. Certes, leur seconde période aura été plus cohérente, suffisamment en tout cas pour l’emporter. Mais rien n’aura vraiment fonctionné dans cette soirée mis à part la mêlée. Après une prestation très faible à Montauban.

Voilà donc une nouvelle petite alerte sans conséquences celle-là, mais qui a agacé le manager montois : "Je suis très déçu de nos attitudes individuelles sur le plan défensif, d’autant que c’est récurrent depuis le début de saison. On sort d’une prestation à Montauban où nous nous sommes fait cabosser, j’attendais vraiment autre chose ce soir. On aime avoir le ballon, mais pour pouvoir jouer il faut assurer les fondamentaux, conquête, occupation, défense. Il va falloir aussi faire un gros travail sur nos entames qui sont catastrophiques."

Tous déçus

Voilà qui a au moins le mérite de la clarté, comme les propos de Yoann Laousse-Azpiazu, l’arrière montois : "C’est un match très décevant. Nous avons été très faibles dans de nombreux domaines, en particulier défensivement. Il n’y a eu pourtant aucune surprise sur ce match. Angoulême a été fidèle à ce que nous attendions. Nous nous sommes répété toute la semaine qu’il fallait bien attaquer le match, ne pas les laisser espérer, ne pas les laisser jouer dans le désordre, et nous avons fait l’inverse." Malgré une prestation des plus convaincantes, les Charentais, conscients d’être passé très près de l’exploit, ruminaient aussi leur déception : "Il y a de la frustration et un peu de colère, parce que je pense que nous méritions mieux ce soir. Nous rendons une copie très encourageante, mais ce n’est pas suffisant de se dire cela quand il n’y a pas le résultat au bout" déclarait ainsi Vincent Etcheto en salle de presse. En somme, une drôle de soirée qui n’a satisfait personne.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pierre BAYLET
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?