Pro D2 - Massy score, résiste et gagne à Carcassonne !

  • Pro D2 - Parmi les Massicois, Jaun Kotze fut particulièrement en vue à Carcassonne
    Pro D2 - Parmi les Massicois, Jaun Kotze fut particulièrement en vue à Carcassonne Icon Sport - Hugo Pfeiffer
Publié le

En tête à la pause (17-0), Massy n’a pu éviter en seconde période le retour de Carcassonne. En infériorité numérique, les Massicois ont arraché la victoire dans une rencontre complètement folle

Question combien de fois, Massy s’est imposé à l’extérieur depuis qu’il fréquente le second niveau professionnel ? Et bien, les Massicois ne sont pas des grands voyageurs puisqu’en cent vingt-six rencontres à ce niveau de compétition, ils ne se sont imposés qu’à deux reprises. C’était lors de la saison 2018-2019 à Provence Rugby (38-16) et à Carcassonne lors de la journée inaugurale de l’exercice 2017-2018. Ce soir-là, Massy avait laissé une addition salée sur l’herbe d’Albert-Domec (49-10). Cinq ans après, les hommes d’Alexandre Loubière ont réussi une performance semblable. Certes, le score final est moins flatteur (20-17), mais on ne peut pas passer sous silence l’excellente première période où les Essonniens ont parfaitement maîtrisé le débat en trouvant à trois reprises le chemin de l’en-but et en contrant Carcassonne sur ses points forts notamment en conquête et dans les rucks. "On gagne le match en première mi-temps, confirme l’entraîneur, Julien Maréchal. Les garçons ont été très pragmatiques. Ensuite, le carton rouge avant l’heure de jeu, a redistribué les cartes et relancé Carcassonne. En fin de rencontre en infériorité numérique, on a trouvé les ressources et vertus pour aller chercher la victoire, c’est extraordinaire. Je pense que nous sommes au niveau du Pro D2. Ce soir, on lance vraiment notre saison."

"Stérile et inefficace"

Si le vestiaire massicois débordait d’enthousiasme, celui de Carcassonne baignait dans la morosité. Longtemps, la porte du vestiaire audois est restée close. Après le traditionnel "debriefing d’après match", Christian Labit n’était pas vraiment tendre envers la copie rendue par sa formation. "On est stérile et inefficace surtout en première période où on perd le match sur les quarante premières minutes. Quand on est menés (17-0, N.D.L.R.) à la pause, c’est compliqué pour aller chercher la victoire. En supériorité numérique, nous avons été plus créatifs même si on a fait quelques fautes. Nous avons rendu bêtement des ballons, on manque un pénaltouche important. Des détails qui ont rendu impossible la victoire en seconde période. Après cette rencontre, je ne suis pas vraiment optimiste pour le déplacement à Soyaux-Angoulême. Il faut se remettre en question et vite."

Au plus fort de la domination audoise alors que le tableau d’affichage était de parité (17-17), c’est Massy qui s’est procuré la balle de match par Jau Kotze à neuf minutes du terme. Cette soirée du 7 octobre 2022 va ainsi entrer dans l’histoire du RCME. En revanche pour Carcassonne, il faut oublier cette soirée vraiment morose.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?