Top 14 - La jeunesse briviste a bu la tasse face à Toulon

  • Thomas LARANJEIRA (Brive), face à Toulon.
    Thomas LARANJEIRA (Brive), face à Toulon. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Handicapé par les blessures, le CA brive n’était pas en mesure de pouvoir contester la supériorité de toulon. S es bizuths ont été ramenés à la dure réalité du Top 14.

Dans le Var, les Coujoux étaient déjà passés à l’heure d’hiver, programmée pour la fin du mois d’octobre. À la fin du premier quart d’heure, les partenaires de Marcel Van der Merwe avaient déjà un débours de vingt et un points dans la musette, et un Mayol assourdissant autour d’eux. On a connu meilleur choix pour tenter d’accrocher un point hors de ses bases. "On a fait des cadeaux, a pesté Jeremy Davidson. Toulon était en confiance après sa victoire à Pau. Malgré les bonnes intentions, on n’a pas pu passer le rideau. On manquait de densité dans notre équipe, cela s’est vu…" Comme le nez au milieu du visage !

En deuxième partie de première période, les Brivistes ont monopolisé le ballon proche de l’en-but varois. Mais, Ollivon et ses ouailles ont mis des digues pour stopper la marée. Et au fur et à mesure, celle-ci s’est retirée de l’autre côté du terrain. "On n’a pas eu d’avancée, a regretté le capitaine Laranjeira. On n’a pas construit notre jeu offensif. On a des qualités et des structures pour le faire. On n’a pas été assez précis avec le ballon. On leur a donné tous les ballons. On s’est battus, comme toujours, mais on a joué une grande équipe."

La classe biberon devra s’en servir

Pour éviter de tomber dans la sinistrose, à une semaine de recevoir le leader Toulouse à Amédée-Domenech, la seule note positive de ce déplacement en Méditerranée est l’expérience acquise par Rixen (20 ans), Gué (22 ans), Bedou (21 ans), Raffy (18 ans), Ferté (18 ans), Lacoste (19 ans). Jadis, les anciens disaient qu’on devenait homme et joueur de rugby après avoir foulé le gazon de Mayol.

"Ce n’était pas évident pour eux, a poursuivi Laranjeira. Ils étaient heureux de faire partie de ce groupe et de porter ce maillot. Ils ont tout donné. Ce n’était pas le bon jour pour eux. Mais ça prouve que Brive fait un bon travail sur la formation. On doit les accompagner au mieux pour éviter de leur faire revivre ces matchs." Pour cela, Davidson compte sur le retour de "trois à quatre joueurs" d’expérience pour être prêt à l’heure du combat face à la bande à Mola.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Ma. M.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?