Top 14 - L'enseignement du week-end : Machenaud et Lopez portent l’Aviron bayonnais

  • Camille Lopez, comme Maxime Machenaud et Grégory Patat, sont en train de métamorphoser l’Aviron bayonnais.
    Camille Lopez, comme Maxime Machenaud et Grégory Patat, sont en train de métamorphoser l’Aviron bayonnais. Midi Olympique/Pablo Ordas
Publié le

Tombeur du Racing, de l’Union Bordeaux Bègles et du Stade rochelais ce week-end, Bayonne réalise de solides prestations à domicile. ses cadres, forts d’une solide expérience, n’y sont pas étrangers…

On a beaucoup entendu, du côté de Jean Dauger, que l’effectif bayonnais était en partie composé de « joueurs de Pro D2 », qu’ils se nomment Thomas Ceyte, Pascal Cotet, Pierre Huguet ou Manuel Leindekar. Leur point commun ? Ils réalisent, tous, un très bon début de saison et Grégory Patat, qui les a convaincus de rejoindre le projet bayonnais ne s’est pas trompé. En recrutant ces joueurs qui n’avaient jamais évolué en élite (sauf Cotet, qui a disputé deux minutes en Top 14 il y a dix ans), mais qui s’avèrent être diablement efficaces dans le combat d’avants, le manager bayonnais a doté son équipe d’un certain caractère, qui servira dans le long marathon du Top14.

L’autre réussite du « mercato » réalisé par Grégory Patat il y a plusieurs mois ? Elle réside dans le fait que l’Aviron bayonnais possède, aujourd’hui, une charnière de très haut niveau avec la présence de Maxime Machenaud et Camille Lopez. Si le premier a manqué le début de saison à cause d’un pépin physique, il vient de démarrer les deux dernières rencontres de l’Aviron, permettant ainsi à Guillaume Rouet, excellent depuis plusieurs mois, de souffler un peu. Camille Lopez ? Dès la première sortie de Bayonne (en amical face à Colomiers, mi-août), l’ancien joueur de Clermont s’est imposé comme le patron qu’il manquait, derrière, à cette équipe.

Patat : « Camille Lopez fait grandir l’équipe »

Depuis six matchs, le numéro 1 assure sur le terrain et rassure autour de lui. « Camille est venu pour un projet, celui de faire grandir l’Aviron. Il s’emploie à 200 % là-dedans. Quand on voit ses qualités, il fait grandir l’équipe grâce à son expérience. C’est un grand leader et il a eu de beaux soldats à ses côtés », appréciait Grégory Patat samedi soir, après le succès de son équipe face à la Rochelle. Un match au cours duquel Lopez a été particulièrement précieux, notamment dans la bataille de l’occupation.

Il faut dire qu’en face, La Rochelle était privée d’Antoine Hastoy et Brice Dulin, ses deux principaux atouts lorsqu’il faut faire reculer les défenses et inverser la pression. Alors qu’ont fait les artilleurs bayonnais, qu’ils se nomment Gaëtan Germain, Maxime Machenaud ou Camille Lopez ? Ils ont appliqué le plan brillant dressé par Grégory Patat et son staff et ont constamment envoyé le ballon dans les zones vides du terrain pour faire cavaler le triangle d’arrières rochelais. Dans le jeu courant, Lopez a aussi été impliqué sur les trois essais de son équipe. À ce sujet, Patat poursuivait, dans la salle de presse de Jean-Dauger : « Camille a une qualité de jeu au pied extraordinaire. Il n’est pas anodin à cette notion de pragmatisme, puisqu’à la moindre occasion, il est capable de voir les espaces et de donner des caviars à ses coéquipiers. On sait la chance qu’on a de l’avoir. »

Auteur d’un 3 sur 3 à domicile et porté par ses cadres, Bayonne réalise donc un bon début de championnat. Mais la route pour accrocher le maintien est encore longue. Néanmoins, la victoire face au champion d’Europe va incontestablement apporter certaines garanties au collectif bleu et blanc. « On a senti que, sur le contenu, on avait grandi aujourd’hui, appréciait le manager bayonnais. Je reprochais aux joueurs de ne pas avoir assez confiance en leurs capacités. Le match de ce soir valide peut-être quelque chose. » Et Patat, Lopez ou Machenaud y sont pour beaucoup.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo Ordas
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?