Transferts - Stade français : Couilloud ciblé, un effectif à alléger

  • Stade français : Couilloud ciblé, un effectif à alléger
    Stade français : Couilloud ciblé, un effectif à alléger Icon Sport
Publié le

Si les contours du prochain staff technique parisien se dessinent peu à peu, quid de l’effectif ?

À quoi ressemblera le Stade français de Laurent Labit et Karim Ghezal, une fois leur contrat respectif signé ? La question s’impose. En effet, le recrutement a été un gros sujet de tension ces dernières semaines entre le manager Gonzalo Quesada et le directeur général Thomas Lombard. À ce sujet, le technicien argentin a déclaré samedi soir : « Il faut qu’on arrête de perdre nos meilleurs et que le club recrute des joueurs qui amènent un plus. Mais ce sera le boulot du prochain staff. »

Justement, selon nos informations, les deux futurs arrivants se sont déjà mis au travail en collaboration avec Christophe Moni, en charge de la cellule recrutement. Un recrutement ambitieux. Hans-Peter Wild semble disposé à donner les moyens de cibler des joueurs de calibre international. Ça tombe bien, Laurent Labit jouit d’une belle cote auprès des joueurs du XV de France. Nombreux sont ceux qui apprécient tant l’entraîneur pour ses systèmes de jeu que l’homme pour sa relation humaine. Il ne serait donc pas étonnant qu’un ou plusieurs Bleus rejoignent le Stade français.

À commencer par le demi de mêlée de Lyon Baptiste Couilloud. Ce dernier, en fin de contrat en 2025 avec le club rhodanien, posséderait une clause de sortie qui lui permettrait de rejoindre Labit avec qui il entretient d’excellents rapports. Le nom de Tristan Tedder a aussi été évoqué dans ces colonnes la semaine dernière. S’il est Sud-Africain, l’ouvreur de l’Usap est surtout JIFF et son profil séduit mais la concurrence sur ce dossier est rude (lire page 35).

Le marché des transferts va s’animer

Toutefois, le Stade français va devoir d’abord alléger son effectif. Dernièrement, trois piliers dont les rendements donnent satisfaction ont prolongé leur bail. Il s’agit de Moses Alo-Emile, Giorgi Melikidze et le prometteur Sergo Abramishvili. Le deuxième international Pierre-Henry Azagoh les avait devancés de plusieurs mois. Nicolas Sanchez, lui, ne poursuivra pas son aventure parisienne. Il en a été informé. Mais d’autres n’ont toujours pas été fixés sur leur sort.

Onze joueurs sont encore dans l’incertitude (Roelofse, Panis, Gabrillagues, Kremer, Coville, Hall, Arrate, Delbouis, Glover et Veainu et Paul Alo-Emile). Parmi ceux-là, plusieurs devraient quitter la capitale. À commencer par Harry Glover, Telusa Veainu ou encore probablement Alex Arrate. Le sort d’Arthur Coville et de James Hall sera sans doute lié à celui de Baptiste Couilloud. Pour les autres, des discussions ont déjà, pour certains comme Paul Gabrillagues, débuté. Mais, assurément, le stade français sera bien plus actif dans les prochains mois sur le marché des transferts qu’il l’a été lors de la dernière intersaison.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Arnaud Beurdeley avec P-L.G
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?