Coupe du monde de rugby à XIII - Objectif quart de finale pour les Bleus

  • Coupe du monde de rugby à XIII - Objectif quart de finale pour les Bleus
    Coupe du monde de rugby à XIII - Objectif quart de finale pour les Bleus PA Images / Icon Sport
Publié le

Le XIII de France ambitionne clairement de se qualifier pour les quarts de finale comme en 2013. Il faudra donc remporter deux des trois matchs pour atteindre l’objectif fixé de tous.

Dixièmes et derniers en 2008 en Australie, les Bleus se sont fait sortir en quart de finale en 2013 à Wigan par l’Angleterre, avant de ne pas sortir des poules en 2017 en Australie. Une édition marquée par de nombreux forfaits (Casty, Duport, Bosc, Simon, Gigot, Escaré, Bonnet). Cinq ans plus tard, la Fédération a changé de présidence et, comme à chaque fois, l’encadrement national a été remercié. Exit Aurélien Cologni et place à Laurent Frayssinous accompagné de Sean Long et de Maxime Grésèque. « Mais nous avons aussi placé une référence mondiale, en la personne de Trent Robinson comme directeur du rugby pour chapeauter tout ça », se réjouit le président Luc Lacoste en parlant du coach des Sydney Roosters en NRL, qu’il a mené au titre deux années de file.

Derniers rodages contre le Liban

Comme toutes les sélections, l’encadrement a dû faire face à des forfaits (Bousquet, Navarrete, Fages et Albert). Mais Laurent Frayssinous assure « qu’il possède la meilleure équipe de France de ces quinze dernières années, avec uniquement des joueurs professionnels », mais aussi « de gros moyens de préparation depuis deux ans avec des stages à Bordeaux et trois matchs de préparation en douze mois face à l’Angleterre, le pays de Galles et le Tonga », ajoute le président Luc Lacoste. Ce dernier rappelle que « l’objectif est toujours le même, à savoir atteindre les quarts de finale, même si cette poule est relevée entre le pays hôte et les Samoans ».

Même son de cloche de la part du sélectionneur Laurent Frayssinous. « Nous allons en Angleterre avec de réelles ambitions, sinon ce n’est même pas la peine de se présenter. À nous de bien commencer contre la Grèce et ensuite d’accrocher l’Angleterre. Si on perd, il faudra jouer le Samoa dans une rencontre digne d’un huitième de finale », conclut l’ancien entraîneur des Dragons catalans (2013-2017) et qui vient de signer un contrat de deux ans avec St Helens en qualité d’entraîneur adjoint.

Le XIII de France espère profiter de l’entraînement avec une opposition dirigée ce mercredi contre le Liban pour parfaire la préparation et atteindre l’objectif affiché de tous.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Bruno Onteniente
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?