PRO D2 - Grenoble-Provence Rugby : la semaine de toutes les responsabilisations

  • Les Grenoblois de Romain Barthelemy accumulent trois défaites consécutives face à Provence Rugby. Pour prendre leur revanche, ils devront être acteur de la rencontre en prenant des décisions et en se responsabilisant. Photo Icon Sport
    Les Grenoblois de Romain Barthelemy accumulent trois défaites consécutives face à Provence Rugby. Pour prendre leur revanche, ils devront être acteur de la rencontre en prenant des décisions et en se responsabilisant. Photo Icon Sport
Publié le

Entre des joueurs isérois qui ont dû se (re) prendre en main en début de semaine après leur échec à vannes et des aixois toujours au pied du mur malgré un bon match contre oyonnax, c’est une rencontre placée sous le signe de la responsabilisation des joueurs qui se tiendra au stade des alpes.

Une saison n’est jamais un long fleuve tranquille, toujours riche en rebondissements et en petites histoires. La semaine de préparation du FC Grenoble avant la réception de Provence Rugby rentre sans contestation possible dans cette catégorie, puisque le groupe isérois a dû s’organiser face à une situation atypique. Cette semaine en effet, les Alpins ont organisé leur semaine en l’absence du manager Fabien Gengenbacher (en déplacement à Strasbourg pour son diplôme de manager), mais aussi de l’entraîneur des avants Arnaud Héguy et du spécialiste de la défense Steven Setephano, retenus par leur formation pour le DE2.

En leur absence, ce sont ainsi les entraîneurs des espoirs Lionel Ringeval et Lionel Enselmoz qui ont assuré l’intérim en compagnie de Jean-Noël Perrin, rien d’extraordinaire à cela, les trois hommes intervenant très régulièrement auprès des pros sous la houlette de l’habituel entraîneur des trois-quarts Nicolas Nadau. Une préparation certes peu académique mais qui a au moins eu le mérite de placer les joueurs alpins devant leurs responsabilités, eux que le staff ne cesse d’encourager dans cette voie. "L’année dernière, le projet était nouveau et la première erreur que j’ai commise a été de responsabiliser trop vite les joueurs, nous confiait le manager Fabien Gengenbacher en début de saison. Mais je pense toujours que si un joueur n’est pas acteur d’un projet, il y a un problème, alors on va continuer à développer cela dans l’année 2 et l’année 3. C’est cette responsabilisation qui fera que l’équipe sera capable de s’auto-réguler, de prendre des décisions et d’être véritablement actrice du projet. Et donc, à terme, de trouver sa stabilité." Des paroles qui prennent d’autant plus de sens aujourd’hui, dans un contexte dont le mérite sera au moins de permettre d’évaluer les progrès de l’équipe alpine depuis un an…

Provence rugby rêve d’une passe de quatre contre le FCG

Et ce ne sera pas simple ! Car sur la pelouse du Stade des Alpes, ce n’est pas seulement un modeste treizième du classement qui se déplacera, mais bien une des plus grosses masses salariales de la division, désignée par de nombreux observateurs comme un des principaux outsiders de la saison. Une équipe de Provence Rugby qui est sortie aussi frustrée que rassurée du match nul concédé jeudi dernier sur sa pelouse face à Oyonnax (19-19), après un premier bloc très loin des attentes.

"Sur notre premier bloc, nous n’avons pas été à la hauteur, pointait le manager Mauricio Reggiardo la semaine dernière. Au moins, contre Oyonnax, on a retrouvé l’état d’esprit qu’on avait perdu, alors je veux voir le verre à moitié plein. On sait qu’on a un enchaînement de matchs très durs, mais on a un effectif capable de le traverser." "Ce premier bloc, on doit l’oublier et repartir sur les choses positives qu’on a pu observer contre Oyonnax, appuyait l’ouvreur Enzo Selponi, ancien de la maison grenobloise. En défense, nous sommes allés les chercher et en attaque, on a réussi à bouger le ballon. On doit absolument s’appuyer sur ce match-là pour aller combattre très dur à Grenoble." Les Provençaux gardant forcément dans un coin de la tête qu’ils restent sur trois victoires consécutives face à Grenoble, dont un dernier succès sur la pelouse du stade des Alpes (6-9) voilà huit mois à peine…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?