Top 14 - Toulouse, souviens-toi à Pau...

  • Le 17 septembre, les Stadistes avaient encaissé leur seul revers de la saison, dans un contexte qui ressemble forcément à ce qu’ils vont connaître ce samedi.
    Le 17 septembre, les Stadistes avaient encaissé leur seul revers de la saison, dans un contexte qui ressemble forcément à ce qu’ils vont connaître ce samedi. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le 17 septembre, les Stadistes avaient encaissé leur seul revers de la saison, dans un contexte qui ressemble forcément à ce qu’ils vont connaître ce samedi.

Ce fut une scène marquante de la conférence de presse d’après-match, samedi dernier, qui suivait la large victoire de Toulouse face à Clermont (46-10). Au moment de revenir sur l’excellent début de saison des Rouge et Noir, un confrère énumérait devant Ugo Mola les différentes victoires de son équipe quand le manager stadiste l’a arrêté pour lâcher, avec un rictus en coin : « Oui, il y a aussi une défaite à Pau. » Son interlocuteur reprenait son argumentaire, indiquant que ce revers restait dans toutes les têtes, lorsque le même Mola, toujours le sourire aux lèvres, l’a de nouveau coupé : « Dans la mienne surtout. » Impossible de lui donner tort puisque, quelques minutes auparavant, l’arrière ou ouvreur international Thomas Ramos avait lui-même vendu la mèche : « Le bilan est positif, même s’il y a le match de Pau dont le coach nous parlera pendant encore longtemps. » Effectivement, il ne se passe pas deux jours sans que les joueurs toulousains aient droit à une référence sur le sujet de la part du technicien. Histoire, malgré l’excellent départ de ses troupes, de bien leur rappeler que le tableau n’est pas non plus totalement idyllique. C’est presque le paradoxe de ces six premières journées toulousaines. Les partenaires du capitaine Julien Marchand ont battu cinq candidats déclarés au top 6, trois avec bonus offensif (Toulon, Racing 92 et Clermont) et deux sur leur propre terrain (Bordeaux-Bègles et Montpellier), mais se sont inclinés sur la pelouse de leurs seuls adversaires jusque-là davantage concernés par la course pour le maintien (Pau).

Roumat : « Une piqûre de rappel »

Au-delà même du résultat négatif au Hameau (revers 26-16), lors de la 3e journée, c’est encore plus le contenu dans le jeu et l’attitude de ses hommes qui avaient fortement déplu au staff. Pris dans l’agressivité et dans l’engagement, les Stadistes avaient notamment souffert dans les phases de ruck. Et dans ce sport, toutes les formations du monde (même les plus talentueuses) deviennent subitement plus ordinaires quand elles sont dominées dans le combat. Les champions de France 2019 et 2021 en avaient payé le prix cher ce jour-là. « Cette rencontre à Pau a été une piqûre de rappel », ne cache pas le troisième ligne Alexandre Roumat. Peut-être que lui et ses coéquipiers en avaient besoin pour retenir la leçon… Ils le sauront samedi, dans un contexte qui ressemblera à celui béarnais. Ramos le confirme : « À Brive, les matchs sont toujours accrochés. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?