Coupe du monde féminine - Mayans infranchissable, Jacquet passe à travers... Les notes des Bleues face à l'Angleterre

  • Les Bleues ont fait bonne figure, sans jamais parvenir a prendre le dessus sur les Anglaises.
    Les Bleues ont fait bonne figure, sans jamais parvenir a prendre le dessus sur les Anglaises. Dave Lintott / Icon Sport
Publié le , mis à jour

Malgré une grande activité défensive, les Bleues ont tout de même subi les vagues anglaises pour finalement s'incliner 13-7. Lors de cette deuxième journée, Marjorie Mayans a survolé les débats, tout comme Céline Ferer. Derrière, Chloé Jacquet est passé au travers avec plusieurs interventions manquées. Voici les notes des Bleues.

Chloé Jacquet : 3,5/10

L’arrière tricolore a vécu une partie très compliquée face au XV de la Rose. Tout avait pourtant bien commencé avec un ballon gratté au sol dès les premières secondes. Malheureusement, la Lyonnaise a ensuite paru en grande difficulté lors de ses interventions dans le second rideau. Après avoir laissé rebondir une chandelle, elle a laissé échapper deux ballons hauts pourtant simples à négocier. Toujours dans le premier acte, elle est, malgré elle, à l’origine du seul essai anglais suite à une touche pas trouvée. Un match à oublier pour Jacquet.

Joanna Grisez : 5/10

Il aura fallu attendre après l’heure de jeu (64ème) pour pouvoir admirer la vitesse de Joanna Grisez. Bien servie au pied par Drouin, le septiste a fait parler la poudre avant de servir Hermet qui a terminé derrière la ligne. Pour le reste, pas grand chose à se mettre sous la dent pour Grisez, qui se sera contentée de défendre avec une belle réussite (7 sur 8).

Maëlle Filopon : 4,5/10

Pas à son avantage face à l’Afrique du Sud, la centre du Stade toulousain a bien réagi face aux Anglaises, du moins en défense. Elle a terminé la rencontre avec 18 plaquages, pour seulement 2 manqués. Elle n’a pas non plus hésité à aller mettre les mains dans les rucks adverses, récupérant deux munitions importantes (31è, 57è). En attaque, comme ses compères de la ligne arrière, elle fut discrète avec seulement un petit mètre parcouru ballon en main.

Gabrielle Vernier 5,5/10

La Blagnacaise a été la meilleure tricolore de la ligne arrière dans le secteur offensif. Comme face aux Sud-africaines, elle a été une des seules à surnager offensivement avec deux défenseures laissées sur le carreau. En défense, elle fut un peu plus en difficulté avec quatre plaquages manqués et une pénalité sifflée à son encontre après une intervention dangereuse (37è). 

Émilie Boulard : 4,5/10

L’ailière gauche a été discrète lors de cette deuxième journée. Pas servie de la meilleure des manières dans le premier acte, elle a commis deux en-avants regrettables. Ses sept plaquages réussis viennent redorer une prestation dans l’ensemble sans relief. Émilie Boulard a terminé la rencontre à l’arrière, où elle n’aura rien eu à faire.

Caroline Drouin : 4,5/10

Sa magnifique passe au pied sur l’essai de Gaëlle Hermet (64è) n’efface pas le déchet qu’elle a connu tout au long de la rencontre. Derrière un pack accrocheur mais dominé, la demi d’ouverture tricolore a envoyé trois ballons directement en touche. De plus, elle est fautive sur un ballon haut dans le premier acte, commettant un en-avant largement évitable (28è). Drouin n’aura pas eu son influence habituelle ce samedi matin. Avec 12 plaquages réussis, ses statistiques en défense sont à noter. 

Caroline Drouin a connu énormément de déchets dans son jeu au pied.
Caroline Drouin a connu énormément de déchets dans son jeu au pied. Dave Lintott / Icon Sport

Laure Sansus (non notée) - Pauline Bourdon : 4/10

Entrée en jeu dès la douzième minute de jeu après la blessure au genou de Laure Sansus, Pauline Bourdon est apparue très en difficulté sur la pelouse du Semenoff Stadium. Dès sa première intervention, elle s’échappe d’un ballon porté avant de rater sa passe pour Boulard (13è). Dans le second acte, sur une des seules offensives bleues, elle loupe complètement son coup de pied par dessus (52è). Quelques minutes plus tard, elle est dominée lors d’un duel en l’air. Une rencontre compliquée pour Bourdon, qui aura également manqué trois interventions défensives.

Romane Ménager (non notée) - Gaëlle Hermet : 6/10

La capitaine tricolore n’avait surement pas imaginé entrer si tôt dans la rencontre après la K.O. de Romane Ménager. Et pourtant, elle a réalisé une partie remarquable. Bien évidemment, c’est elle qui marque l’essai français à la 54ème minute. Mais elle aura également brillé dans ce qu’elle affectionne le plus : le secteur défensif. Quelques secondes après avoir foulé la pelouse, elle réalise un magnifique sauvetage dans son en-but, se plaçant sous une anglaise pour l’empêcher d’aplatir. Ensuite, elle a gratté un ballon important dans un ruck, sans oublier de plaquer à dix-sept reprises. Une rencontre de vraie capitaine pour Hermet. 

Gaëlle Hermet a inscrit le seul essai des Bleues lors de cette partie.
Gaëlle Hermet a inscrit le seul essai des Bleues lors de cette partie. Dave Lintott / Icon Sport

Marjorie Mayans : 7/10

Pour sa cinquantième sélection, la troisième ligne française a surnagé dans un pack présent dans le combat et poussé à défendre une grande partie de la rencontre. Dès la première minutes, Marjorie Mayans n’a jamais cessé de se jeter dans les chevilles anglaises, sans jamais louper une tentative. Sortie à la soixante-dixième minute, elle est à mettre au crédit d’un 24 sur 24 au plaquage (!). Tout de même pénalisée à deux reprises, au sol (2è) puis en touche (45è), Mayans a été la meilleure française sur la pelouse. 

Charlotte Escudero : 5/10

Discrète face à l’Afrique du Sud lors de la première journée, Escudero s’est magnifiquement bien repris face au XV de la Rose. Plus en vue offensivement, elle a mis la France dans l’avancée. Replacée en numéro huit après la sortie de Romane Ménager, elle a assumé ce nouveau rôle, sans oublier de ralentir quelques rucks adverses. Elle a néanmoins loupé trois plaquages sur 24 tentatives. 

Madoussou Fall : 4,5/10

Un des grands regrets français lors de cette partie : il aura fallu attendre la cinquantième minute de jeu pour voir Madoussou Fall affronter la défense anglaise et la faire reculer. Au final, la deuxième ligne française termine la rencontre avec quinze mètres parcourus ballon en main. Beaucoup moins en vue que lors de sa première sortie, Fall a été bien muselée par la défense adverse. En défense, elle termine avec 19 plaquages, pour aucun manqué. Un bon match de Madoussou Fall même si elle nous a habitués à mieux, en attaque surtout. 

Céline Ferer : 6/10

La deuxième ligne française a volé dans le ciel néo-zélandais, encore une fois avons-nous envie de dire. Dès le coup d’envoi, elle a réussi à voler le ballon en l’air des mains adverses. Par la suite, elle a excellé dans son secteur préférentiel : la touche. C’est simple, elle est à la réception des six premiers lancers d’Agathe Sochat, tous réussis. Toujours active en défense (13 plaquages), elle aura surtout brillé dans le secteur aérien.

Clara Joyeux : 5/10

En difficulté la semaine dernière, Clara Joyeux a bien réagi face à l’Angleterre, sans pour autant surnager. En mêlée, elle a bien résisté même si elle est apparue en souffrance à quelques reprises. Dans le jeu courant, elle est auteure d’une magnifique montée agressive sur la capitaine anglaise Hunter, qui aura permis aux Bleues de récupérer le ballon (46è). Une rencontre mitigée pour Joyeux, mais bien meilleure que la semaine passée.

Agathe Sochat : 6/10

Remplaçante la semaine dernière, Agathe Sochat a rapidement montré au staff pourquoi elle doit être titulaire dans ce groupe France. Leader de combat, elle s’est montrée plus que précise au lancer dans le premier acte avec sept réussis pour un seul perdu. Dans le second acte, elle a connu un peu plus de déchets avec trois munitions égarées en touche. La Bordelaise a également manqué trois plaquages, pour quinze réussis.

Annaëlle Deshayes : 5/10

Pénalisée à deux reprises dans le secteur de la mêlée face à l’Afrique du Sud, Deshayes a redressé la barre ce samedi matin. Sur le reculoir dans le premier acte, elle n’a jamais été pénalisée. Mieux, elle a poussé sa vis-à-vis à la faute dans le seconde. Autre statistique positive, elle a quitté le terrain avec aucune intervention défensive loupée, pour huit réussies. Son en-avant après une touche (32è) vient noircir le tableau. Remplacée par Lindelauf dès la 47ème minute de jeu. La jeune blagnacaise a su se mettre au diapason en défense (7 plaquages) sans oublier de mettre au supplice la remplaçante anglaise. Une excellente entrée de Lindelauf.

 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Vincent Franco
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?