L'opinion du Midol : Pau-Stade français... Hallucinant !

  • Van der Mescht et ses coéquipiers savourent la « remontada » face à Pau.
    Van der Mescht et ses coéquipiers savourent la « remontada » face à Pau. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

On aurait dû louer le réveil des Palois. En faire des caisses sur le doublé de l’ailier Daniel Ikpefan, signant ainsi un retour triomphal au Hameau, lui qui n’avait repris la compétition que le week-end précédent après une opération du ménisque. On aurait pas manqué de souligner la combativité du capitaine Beka Gorgadze, l’activité de Sacha Zegueur auteur de sa meilleure prestation avec la Section, sans oublier les qualités aériennes de Guillaume Ducat. C’était quasiment écrit. Les Béarnais auraient même dû recevoir quelques excuses de la part de ceux qui les avaient enterré après la déroute face à Toulon quinze jours plus tôt au Hameau. Ils étaient en passe de démontrer que ce n’était qu’un accident. Le Stade français allait payer pour cet affront. On pouvait même commencer à regarder les archives, pour savoir depuis quand les Béarnais n’avaient plus gagné à domicile avec le bonus offensif en prime. Le carton rouge reçu par Marcos Kremer juste avant l’heure de jeu ouvrait une voie royale aux joueurs de Sébastien Piqueronies. C’était sans compter la beauté du sport et sa cruauté, sur la vérité des chocs, sur la force mentale qui peut être bien plus forte que toute considération stratégique ou technique. L’aventure humaine est la base de tout sport collectif. Les Parisiens, habitués à traverser les tempêtes depuis la saison dernière, ont appris à avancer avec le vent de face. Ils n’ont pas pratiqué le plus beau des rugby mais ils ont fait corps ensemble. Sous l’œil du président Hans-Peter Wild, ils ont démontré que cette saison valait la peine d’être vécue, qu’elle pouvait être belle, tout du moins surprenante.  

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?