Pro D2 - Etcheverry (Agen), un essai et des points dans son Pays basque…

  • Sur la pelouse d’Aguiléra, Iban Etcheverry a livré une prestation XXL permettant aux siens de s’imposer face au BO.
    Sur la pelouse d’Aguiléra, Iban Etcheverry a livré une prestation XXL permettant aux siens de s’imposer face au BO. Photo Photo Bernard
Publié le

Auteur du premier essai de son équipe et impliqué sur le second, l’ailier basque Iban Etcheverry, originaire de Mouguerre, a été le grand bonhomme de la victoire du SU Agen à Biarritz.

Il a levé les bras vers le ciel et a crié en direction du public. Puis, quelques secondes plus tard, après avoir été félicité par ses partenaires, il a de nouveau harangué ses supporters. L’heure de jeu arrivait et sur une relance depuis ses quarante mètres, suivie d’une prise d’intervalle, Iban Etcheverry venait de décaler Jean-Marcellin Buttin, qui donnait alors dix points d’avance au SUA (8-18, 55e). Un écart que les Biarrots parviendront ensuite à réduire, mais pas à rattraper. Si Agen a remporté, vendredi soir, son troisième match de la saison loin d’Armandie, son ailier, Iban Etcheverry, y est pour beaucoup. Sur la pelouse d’Aguiléra, le Basque, formé à l’école de rugby de Mouguerre (2004 - 2013), avant de rejoindre les équipes jeunes de l’Aviron bayonnais (2013 - 2016), a réalisé une prestation solide. "Il a été le meilleur joueur du match", a sobrement commenté son entraîneur des arrières, Manny Edmonds. Face au BO, l’ancien international U20 a démarré la partie tambour battant, en remontant un ballon depuis ses 22 mètres, avant d’être pénalisé sur un contre ruck de Steeve Barry dans le camp adverse (2e). Il a ensuite marqué un essai, en récupérant un coup de pied à suivre de Dorian Bellot (0-7, 13e). Une dizaine de minutes plus tard, Etcheverry n’est pas passé loin d’inscrire un doublé, mais il a préféré remettre intérieur à Loris Tolot, qui n’est pas parvenu à maîtriser le ballon (25e). S’il a concédé une touche (27e) et été pénalisé après avoir bousculé Barry en l’air (30e), le Mouguertard a été décisif en étant donc impliqué sur les deux essais des siens.

Etcheverry : "Quand je peux récompenser l’équipe…"

Est-ce le retour sur sa terre basque natale et la présence de toute sa famille dans les tribunes, qui ont poussé l’ailier à se dépasser ? Ou son faible temps de jeu sur ce début de saison (il ne disputait que son troisième match) ? "J’étais motivé, car je reviens d’une blessure, raconte le joueur de 23 ans, victime d’une rupture des ligaments croisés en décembre 2021. J’ai un temps de jeu réduit cette année, j’ai un peu de mal à enchaîner. J’essaye de saisir les opportunités qu’on me donne pour changer les choses. Je suis très content de ma performance de ce soir. Après, chaque match est différent, donc il faudra que je me remette en question pour continuer d’être régulier." Avec deux essais en trois matchs, Etcheverry fait ce qu’on attend d’un ailier. Il met au fond les occasions qu’a son équipe. "C’est mon atout principal, car je ne suis pas un ailier au gros gabarit. Quand je peux récompenser l’équipe en marquant des points, je le fais et j’en suis très heureux", affirmait-il vendredi soir. Aussi, il montre, avec ce genre de performance, qu’il a toute sa place dans la rotation sur l’aile gauche de l’attaque agenaise, pour la suite de la saison.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo ORDAS
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?