Top 14 - Toulon : retour amer pour ex-Rochelais

  • Retour amer pour les ex-Rochelais
    Retour amer pour les ex-Rochelais Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Malgré la présence de quatre anciens de la maison maritime dans leurs rangs, les varois n’ont pas réussi à trouver les ressources mentales et techniques pour exister à deflandre.

C’est peu dire qu’il y avait du revanchard au mètre carré dans le camp toulonnais, dimanche soir… En effet, sur cette pelouse de Deflandre qu’ils connaissaient si bien, pas moins de quatre ex en colère qui s’étaient donnés rendez-vous, pour en découdre avec leurs anciens partenaires. On parle ici évidemment du pilier Dany Priso, progressivement relégué dans l’ombre de Reda Wardi ; du deuxième ligne Mathieu Tanguy qui, après quelques démêlés avec la justice et une longue mise au placard, s’était vu indiquer la porte pour laisser place à Rémy Picquette ; du polyvalent trois-quarts Jérémy Sinzelle dont la relation avec Ronan O’Gara ne fut pas des plus chaleureuses et évidemment de l’ouvreur Ihaia West, tête de turc préférée du public rochelais. Quatre hommes autour desquels le groupe de Pierre Mignoni et Franck Azéma s’était fédérés pour aller chercher un exploit chez les champions d’Europe. « Avec les anciens Rochelais, on s’est investis pour donner des astuces au staff, avait confirmé dans la semaine Mathieu Tanguy. J’ai filé des conseils sur la touche, le système défensif et les qualités de certains mecs. Tous les moyens sont bons pour aller chercher des points chez des gros. »

Coupable indiscipline

Las, tous ces bons conseils ne pouvaient pas grand-chose en regard à une indiscipline fâcheuse, qui ne permit jamais aux Varois d’aller au bout de leur plan. On en veut pour preuve cette étonnante indiscipline du capitaine Ollivon, ou encore ces deux pénalités retournées dont la première priva le RCT d’une pénaltouche à 8 contre 7, alors qu’ils venaient précisément de dérouler un dévastateur ballon porté. Une échéance certes repoussée jusqu’aux confins de la première mi-temps, lorsqu’un nouveau maul permit à Bastareaud de franchir la ligne d’en-but varois. Sauf que les cinq points de cet essai furent finalement les seuls et derniers inscrits par le RCT, la faute – entre autres – aux ratés de West, promu buteur à la place de Serin (gêné à un ischio pendant l’échauffement), à qui les poteaux de Deflandre ont manifestement rappelé de mauvais souvenirs.

Priso, seul au niveau

Car oui, ce fut bien là une des vérités de ce match : si Dany Priso s’est signalé à plusieurs reprises par de bonnes courses et un plaquage salvateur sur Atonio (12e), la performance globale des ex-Rochelais n’a pas vraiment pesé dans la balance, donnant presque raison au camp adverse d’avoir précipité leur diaspora. C’est ainsi que Seuteni, ouvreur de fortune dans la pénurie rochelaise, trouva la faille avant son vis-à-vis West, coupable par ailleurs d’un oubli défensif sur Thomas à la 53e. Quant à Jérémy Sinzelle, celui-ci a globalement subi face à un Jonathan Danty régnant en mâitre sur le milieu de terrain, alors que Mathieu Tanguy n’apporta pas en tocuhe ou au sol le supplément d’âme par les Sazy et autres Tanga côté maritime. Un retour en demi-teinte, donc, souligné par la sortie sur coaching de Priso, Tanguy et Sinzelle dès la 51e. Laquelle leur permit au moins de recevoir une ovation de leur ancien public : il n’aurait plus manqué que le contraire...

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?