XV de France : la liste des 42 et la composition pour affronter l’Australie

  • Le pilier gauche, Jean-Batiste Gros, devrait débuter sur la gauche de la première ligne tricolore.
    Le pilier gauche, Jean-Batiste Gros, devrait débuter sur la gauche de la première ligne tricolore. Icon Sport
Publié le

Ce lundi après-midi, ou au plus tard mardi matin, le staff des Bleus dévoilera les quarante-deux noms retenus pour préparer la tournée d’automne. Pour le XV de départ contre l’Australie le 5 novembre, plusieurs tendances se dégagent déjà. Les voici...

C’est ce lundi en fin d’après-midi, ou au plus tard mardi matin, que le staff du XV de France annoncera la liste des quarante-deux joueurs amenés à préparer les trois matchs de la tournée de novembre, contre l’Australie, l’Afrique du Sud et le Japon. Ce groupe sera réuni à l’issue de la 8e journée de Top 14, disputée le week-end prochain (avec son lot de blessures à craindre). Vingt-trois joueurs seront ensuite "bloqués" lors de la 9e journée de championnat (les 29 et 30 octobre), une semaine avant la réception des Wallabies au Stade de France, libérant dix-neuf joueurs qui seront à disposition de leurs clubs respectifs. Que faut-il attendre du groupe retenu par Fabien Galthié ?

Tous les cadres seront là, dont le demi de mêlée Antoine Dupont, qui devrait conserver le capitanat jusqu’à la Coupe du monde, malgré le retour de Charles Ollivon (voir ci-contre). Mais le staff des Bleus a passé les dernières semaines à se creuser les méninges pour faire face à la vague de forfaits venue le toucher : Cyril Baille, François Cros, Gabin Villière, Arthur Vincent ou Virimi Vakatawa (qui a mis un terme à sa carrière). Aujourd’hui, des tendances se dégagent clairement sur la composition de l’équipe qui défiera l’Australie le 5 novembre. En première ligne, aucune surprise n’est à attendre puisque Jean-Baptiste Gros prendra la succession logique de Baille à gauche. Julien Marchand et Uini Atonio l’accompagneraient, quand Dany Priso devrait être sa doublure. En troisième ligne, compensant l’absence de Cros, le retour d’Ollivon tombe à point nommé pour épauler Anthony Jelonch et Grégory Alldritt. Cameron Woki devrait encore opérer en deuxième ligne aux côtés de Paul Willemse.

La tentation d’un banc en "6-2"

Il existe aussi le chantier du centre du terrain où la paire composée de Jonathan Danty et de Gaël Fickou (le patron de la défense française) est devenue le premier choix. Tout porte à croire qu’elle sera reconduite, surtout avec les différentes blessures qui touchent ce secteur. aux ailes, si Damian Penaud est une évidence, la cheville récalcitrante de Gabin Villière laisse un grand vide. Deux solutions se détachent : titulariser Matthis Lebel, en grande forme avec le Stade toulousain, ou décaler le centre bordelais Yoram Moefana qui a dépanné à ce poste avec succès durant le Tournoi des 6 Nations 2022.

Selon nos informations, c’est la deuxième qui aurait à ce jour la préférence du staff, notamment parce que le Girondin a apporté de nombreuses garanties à Fabien Galthié et ses adjoints. À l’ouverture, le staff compte sur Romain Ntamack, dont il a fait son numéro un au poste. Blessé à une cheville depuis le 11 septembre, le Toulousain a repris la course la semaine passée et espère une montée en puissance dans les prochains jours, même s’il n’est pas encore assuré d’être sur la feuille de match contre La Rochelle dimanche. Pour autant, il serait acquis que Ntamack rejoindra bien Marcoussis dans la foulée.

Enfin, qui à l’arrière pour ouvrir cette tournée automnale ? Dimanche soir, nous apprenions que la blessure à la cheville de Melvyn Jaminet, survenue samedi avec Toulouse face à Brive, était plus grave que prévu (il souffre de la malléole de la cheville gauche). Sa participation à la tournée automnale est plus que compromise. Dès lors, un nom s’impose, au vu de sa forme actuelle, celui de son coéquipier Thomas Ramos, d’autant que Brice Dulin revient de blessure. Cela présenterait l’avantage de garder un gros buteur sur le terrain, et si besoin de décharger Romain Ntamack de cette responsabilité pour le laisser se concentrer sur le jeu au retour de sa blessure. Pour ce qui est du banc de touche, l’option d’y placer six avants et deux trois-quarts – comme cela a été fait à plusieurs reprises cette dernière année – pourrait être privilégiée, grâce notamment à la polyvalence du troisième ligne Sekou Macalou, qui peut aussi évoluer à l’aile.

 

La liste probable des Bleus :

Piliers : (7) Atonio, Aldegheri, Haouas, Falatea ou Hounkpatin, Gros, Priso, Rey ou Wardi.

Talonneurs : (3) Marchand, Mauvaka, Barlot ou Bourgarit.

2e ligne : (6) Willemse, Taofifenua, Rebbadj, Woki, Flament, Verhaeghe. 3e ligne (8) Jelonch, Ollivon, Cretin, Macalou, Diallo ; Alldritt, Joseph, Tanga.

1/2 mêlée : (3) Dupont, Lucu, Couilloud.

Ouvreurs : (3) Ntamack, Jalibert, Carbonel.

Centres : (5) Fickou, Danty, Moefana, Vili, Barassi.

Ailiers : (4) Penaud, Lebel, Raka, Buros.

Arrières : (3) Ramos, Dulin, Bouthier ou Spring.

 

Le XV de départ probable :

15. Ramos ; 14. Moefana, 13. Fickou, 12. Danty, 11. Penaud ; 10. Ntamack, 9. Dupont (cap.) ; 7. Ollivon, 8. Alldritt, 6. Jelonch ; 5. Willemse, 4. Woki ; 3. Atonio, 2. Marchand, 1. Gros.

 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jérémy FADAT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
PascalCap2 Il y a 1 mois Le 17/10/2022 à 11:51

Woki pas très en forme. Plutôt Flament qui pète le feu...