Canada : le Canada est rendez-vous des quarts

  • Paige Farries est l’une des grandes actrices de la réussite canadienne sur cette première partie du Mondial. Photo Icon Sport
    Paige Farries est l’une des grandes actrices de la réussite canadienne sur cette première partie du Mondial. Photo Icon Sport
Publié le

Bien qu’ayant encaissé un essai dès la première minute de jeu, les canadiennes ont gardé leur sang-froid et finalement décrocher une nouvelle victoire bonifiée contre les italiennes. La troisième nation mondiale est déjà en quart de finale.

Après avoir "déroulé" contre les Japonaises la semaine dernière, l’emportant sur le score sans appel de 41 à 5, les Canadiennes ne s’attendaient pas à vivre pareille entame pour leur deuxième rendez-vous de ce Mondial, cette fois contre l’Italie. Il ne fallut en effet qu’une petite minute aux Italiennes pour marquer le premier essai de la partie. Un essai marqué en solitaire par l’arrière Vittoria Ostuni Minuzzi, qui passa en revue la défense canadienne après s’être saisie d’un coup de pied de dégagement trop court de la demi de mêlée Brianna Miller derrière un ruck. Mais la troisième nation mondiale ne s’est pas laissée impressionner : "Nous donnons les premiers points à chaque fois, le premier match était pareil, donc nous savons que nous devons corriger cela. Mais je suis très satisfait de notre défense. On rattrape toujours, on n’abandonne jamais", a déclaré après le match le manager canadien Kevin Rouet.

Alors son équipe a remis la main sur la balle, s’est rendue dans le camp adverse, et s’en est remise au talent de son ailière Paige Farries qui se faufila entre deux Italiennes. À noter que Farries marqua là son sixième essai sur ses quatre derniers matchs. Les Canadiennes ont ensuite creusé l’écart avec un maul formé après une touche d’école, qui envoya la talonneuse Emily Tuttosi derrière la ligne. Cette dernière marqua d’ailleurs son deuxième essai exactement de la même façon juste avant l’heure de jeu. Il n’y a pas que l’Angleterre qui sait créer de redoutables ballons portés dans cette Coupe du monde. Ajoutez à cela l’essai de la centre Kaljuvee, et vous obtenez une nouvelle victoire bonifiée pour le Canada.

Les USA dans le viseur

À l’issue du match, Rouet était satisfait de l’après-midi : "Nous voulions avoir le point de bonus et nous l’avons eu. Parfois, ce n’est pas toujours joli, mais on est parfois obligé d’en passer par là pour gagner ces matchs. C’est l’idée de cet objectif. On devait gagner et on l’a fait." Avec cette nouvelle victoire bonifiée, les Canadiennes sont assurées d’aller en quarts. Mais il leur reste encore un match contre leurs éternelles rivales, les Américaines : "Contre les États-Unis, il va sans doute y avoir pas mal d’émotions. Je sais qu’après le match difficile qu’elles ont eu contre le Japon et la défaite contre l’Italie, elles voudront tenter quelque chose sur ce match. Ce sera un énorme combat contre elles. La pression n’est pas sur nous, mais sur elles pour ce match parce que nous avons fait le travail sur les deux premiers matchs. Pour autant, cela ne signifie pas que nous allons abandonner ce match. Nous devons gagner avec le point de bonus, comme toujours." Voilà qui est annoncé.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?