Auguste Cadot attaque fort avec le Biarritz olympique

  • Le jeune centre de 21 ans au parcours atypique a su se frayer une place au sein du groupe biarrot. Avec cinq matchs joués en tant que titulaire Auguste Cadot a intégré la rotation de l’équipe une. Photo Photo Bernard
    Le jeune centre de 21 ans au parcours atypique a su se frayer une place au sein du groupe biarrot. Avec cinq matchs joués en tant que titulaire Auguste Cadot a intégré la rotation de l’équipe une. Photo Photo Bernard
Publié le

Depuis le début de la saison, le jeune homme de 21 ans enchaîne les performances intéressantes au centre de l’attaque rouge et blanche. Il devrait une nouvelle fois être titulaire, vendredi, face à Colomiers.

Avec 337 minutes au compteur et les quatre derniers matchs démarrés en tant que titulaire, Auguste Cadot est, derrière Tyler Morgan (440 minutes), le deuxième centre le plus utilisé au Biarritz olympique depuis le début de la saison. Pourtant, au mois de juillet dernier, le jeune homme (21 ans), n’était peut-être pas le premier choix sur la ligne de départ où, au nom d’une certaine expérience, François Vergnaud, Joe Tomane et Vincent Martin semblaient en avance.

Cependant, du côté d’Aguiléra, on nous a rapidement soufflé qu’Auguste Cadot, particulièrement affûté et sérieux lors des séances estivales, marquait des points aux yeux du staff rouge et blanc et, en ce sens, ce n’est qu’une demi-surprise que de le voir désormais enchaîner les prestations au milieu de l’attaque biarrote. «Lorsqu’on l’a recruté à l’ABCD XV, on sentait, déjà, qu’il avait quelque chose, car c’est un joueur très polyvalent. Il a fait le bonheur de notre équipe espoirs ces dernières saisons. Cela fait deux ans qu’il s’entraîne avec nous. Aujourd’hui, il monte juste progressivement en puissance», apprécie son directeur sportif, Matthew Clarkin.

Saison charnière

De toute évidence, le départ de Francis Saili au Racing a ouvert une porte à Auguste Cadot. Il faut dire que l’an passé, alors que le club basque était engagé dans la course au maintien, le All Black a démarré dix-huit matchs avec le numéro 12 dans le dos. Cadot, de son côté, a dû attendre la vingt-sixième journée pour faire ses premiers pas en Top 14. Mais cette année, donc, la donne a changé. «Auguste ne brille peut-être pas autant que Francis, mais il assure tout aussi bien les bases du jeu, affirme Clarkin. C’est un garçon très, très gentil, qui met une belle agressivité lorsqu’il entre sur le terrain. Ça lui permet de gagner ses duels et de défendre très bien sur l’homme. C’est ce qu’on attend d’un centre. De plus, il progresse dans la lecture du jeu. Il est en train de devenir très complet.»

Formé au Racing Club Chagny, puis au CS Beaune et à l’ABCD XV, c’est grâce à un CV sportif envoyé au club basque qu’il a été recruté, par Mathieu Rourre, en 2019. Là où certains débutent à 18 ans dans l’élite, le garçon, qui effectue en parallèle un bachelor management et entrepreneuriat, a dû être patient et attendre sa quatrième saison au BO pour intégrer à part entière la rotation de l’équipe une. «Je ne sais pas si mon parcours est atypique, mais je n’ai pas fait de pôle espoirs, raconte le joueur dont le contrat arrive à terme au mois de juin prochain. J’étais au centre d’entraînement labellisé de Dijon, une autre structure qui n’est pas aussi bien reconnue. J’ai mis toutes les chances de mon côté pour arriver à jouer en pro, mais ce n’est pas une fin en soi. J’ai envie de continuer et de signer mon premier contrat pro. Alors aujourd’hui, je ne me dis pas que j’étais en retard, en avance, ou à l’heure, mais c’est bien que je puisse jouer cette année, car c’est une saison charnière pour moi.» 

Au vu de ses récentes performances, elle commence plutôt bien.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo ORDAS
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?