Oyonnax : un moment clé pour le leader en terre biterroise

  • Oyonnax : un moment clé pour le leader en terre biterroise
    Oyonnax : un moment clé pour le leader en terre biterroise Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Nouveau leader, porté par la dynamique de trois matchs sans revers, le club de l’Ain veut franchir un cap.

Et si le déplacement des Oyomen à Béziers constituait déjà un moment clé de leur saison, en pouvant prendre la forme d’un premier tournant ? Leur manager retient l’hypothèse : «Nos trois derniers matchs, avec les victoires assurées à Mathon face à Nevers et Vannes et le nul rapporté de Provence Rugby nous ont mis dans l’avancée. À la suite de notre déplacement à Béziers nous enchaînerons avec les réceptions de Carcassonne et Rouen. On se retrouve effectivement dans un moment important de la saison, mais pour entretenir la dynamique, il y aura une première condition à remplir. Elle repose sur notre capacité à aller chercher une victoire à l’extérieur, ce que nous n’avons pas encore été en mesure de faire depuis le début de saison.»

Le propos de Joe El Abd ramène aux résultats des Oyomen qui après un revers inaugural à Biarritz, assorti d’un bonus, une autre défaite à Mont-de-Marsan, ont su franchir un premier cap en allant décrocher le nul en Provence. Il leur faut désormais en passer un autre, en confirmant leur progression en déplacement, en validant aussi la démonstration de force réalisée face à Vannes. «Même si Vannes n’était pas dans un bon jour, nous avons su montrer ce que nous sommes capables de proposer en termes de jeu, d’intensité, d’engagement. Un match comme celui-là apporte un supplément de confiance, mais il ne faut pas s’enflammer on peut s’attendre à ce que Béziers se charge de nous remettre les pieds sur terre.»

Prudence et humilité

L’appel à la prudence et à l’humilité n’exclut pas celui à l’ambition : «Nous attendons beaucoup de ce déplacement à Béziers. Nous ne devrons pas nous montrer timides dans le jeu, mais il faudra aussi demeurer concentrés sur l’état d’esprit et le combat.» Après son large succès du dernier week-end qui l’a placé en position de leader, tout en confortant son double statut de meilleure attaque et de meilleure défense, Oyonnax Rugby a accueilli la sélection en équipe de France de son pilier Thomas Laclayat comme une autre source de motivation. «Cela souligne la qualité du travail réalisé et confirme le niveau de notre groupe», apprécie Joe El Abd en confiant «nous avons eu une semaine de qualité à l’entraînement". Il reste à le démontrer face à Béziers à un moment clé de la saison.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?