Fédérale 3 : la Vendée a son choc

  • L’an dernier, les Sablais (en bleu et blanc) s’étaient adjugé le derby chez eux (20-15).  Photo FCY - Quentin Delannoy
    L’an dernier, les Sablais (en bleu et blanc) s’étaient adjugé le derby chez eux (20-15). Photo FCY - Quentin Delannoy
Publié le

La Roche-sur-Yon reçoit les Sables-d’Olonne pour un derby très attendu. Les deux formations vendéennes sont en effet première et deuxième de la poule 18. L’affiche du samedi soir à n’en pas douter.

C’est le genre de rencontres qui donnent envie de se déplacer. Et les spectateurs seront nombreux, ce samedi soir (20 heures), pour le derby entre La Roche-sur-Yon et les Sables-d’Olonne. Il faut dire que les deux formations ont réussi leur entrée en matière. Quatre journées, quatre victoires dont trois bonifiées pour La Roche-sur-Yon, solide leader de cette poule 18. "Ça se passe plutôt bien, même si on n’a pas encore rencontré les "gros" de la poule", réagit sobrement l’entraîneur principal Jérémy Luçon. Les raisons à ce départ canon ? " Notre effectif n’a pas trop bougé par rapport à l’année dernière. On voulait juste recruter des joueurs qui puissent nous apporter quelque chose en plus. On a un peu galéré mais on remarque qu’on a trouvé notre bonheur. C’est ce qui fait que le groupe est sain et serein, sans compter que les joueurs sont de qualité."

Les réserves sont aussi première et deuxième

C’est donc un premier gros test qui attend le FCY, avec la réception des voisins vendéens. "C’est forcément un derby car vingt minutes seulement nous séparent, assure Jérémy Luçon. Puis ce sont les deux clubs du niveau le plus haut dans notre département. C’est clairement un événement. On avait déjà eu la chance d’avoir la Coupe d’Europe grâce au Stade rochelais lors de la venue de Chinon, et là ça va être un choc du haut de tableau. En termes d’ambiance ce sera très sympa !" Les dirigeants yonnais ont tenu à avancer cette rencontre à samedi soir pour que "les gens puissent profiter de ce bel événement pendant et après".

Si la fête sera belle, c’est parce que Les Sables-d’Olonne font le court déplacement dans le costume du dauphin. À un point de bonus près, le démarrage a été aussi bon que pour La Roche-sur-Yon. L’intégration des nouvelles recrues a été réalisée avec succès. "Toute la préparation a été faite dans ce cadre-là. Avoir des bons joueurs c’est bien, mais avoir un bon groupe c’est mieux. On s’est donc recentré sur les valeurs fortes du club, explique Benjamin Schaub, manager du RC Sablais. L’envie de travailler des joueurs m’a le plus satisfait. Ils sont très demandeurs sur la vidéo, des entraînements supplémentaires…"

Tous les ingrédients sont donc réunis pour concocter une très jolie affiche. "Les derbys, c’est toujours assez incroyable, encore plus cette saison avec les équipes fanions et réserves premières et deuxièmes, ajoute l’ancien directeur sportif de Strasbourg. Ça va amener quelque chose de plus à cet événement." Celui-ci attend "énormément de supporters", étant donné le nombre déjà conséquent de spectateurs lors des matchs à domicile.

Pour son homologue yonnais, la clé résidera en la solidarité de ses hommes : "Eux ont une énorme densité, leurs joueurs sont très perforants. Il faut aller les chercher très vite en défense. Comme on sait le faire, les joueurs devront redoubler d’efforts les uns pour les autres."

Par ailleurs, ce match de la cinquième journée représente pour les deux rivaux un premier test grandeur nature en vue de l’objectif commun qu’est la qualification.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Quentin PUT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?