Nationale - Le match du week-end : le salut hyérois passe par Véran

  • Nationale - Le match du week-end : le salut hyérois passe par Véran
    Nationale - Le match du week-end : le salut hyérois passe par Véran
Publié le

Dans un duel face à un prétendant au top 6, les Varois espèrent continuer leur marche en avant à domicile, où ils ont fait tomber Albi et Tarbes ces dernières semaines.

Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle ? À ce petit jeu, Hyères-Carqueiranne et Chambéry ont de belles ressemblances : féroces à domicile, bonnets d’âne à l’extérieur. Si le RCHCC a concédé un revers dans son antre face à Bourgoin-Jallieu (22-30), en ouverture du championnat, la bande au trio Pézery-Boutet-Le Corvec s’est ressaisi en allant chercher un bonus défensif à Suresnes et en remettant les barbelés dans sa forteresse de Véran. Albi (19-13) et Tarbes (21-16) peuvent en témoigner. "Depuis quelques semaines, et surtout après la claque reçue à Valence-Romans (42-0), on a su élever notre niveau de jeu, a apprécié le manager général Grégory Le Corvec. Face à Bourg-en-Bresse, on a fait honneur à notre maillot malgré le score (31-11). Nous avons été sérieux, d’un bon niveau. On a confiance en nos capacités. Notre état d’esprit à domicile a toujours été bon et régulier." Pour rivaliser face aux Savoyards, le Hyères-Carqueiranne veut utiliser les vieilles recettes indémodables du rugby. "Pour gagner, on se devra d’être solides sur les fondamentaux, a programmé l’ex-international français. On n’a pas su encore bien installer notre jeu offensif. Nous voulons mettre plus de volume de jeu. Après, nous ne sommes pas là pour inventer le rugby, nous avons besoin de points."

À flux tendu sur certains postes (à gauche de la mêlée et à l’ouverture), les Varois doivent faire corps en attendant de retrouver des forces vives. "Le groupe est homogène et doit pallier ces absences, a-t-il poursuivi. Face à Chambéry, on voudrait que notre banc apporte une réelle plus-value car même avec nos pétés, il reste de la qualité dans notre effectif."

"Pas le même championnat que Chambéry"

Avant cet affrontement dominical, Rennes (14e et dernier) accueille Cognac Saint-Jean-d’Angély (13e), samedi après-midi, dans une rencontre de bas tableau qui sent bon le dicton du malheur aux vaincus. Est-ce que ce rendez-vous met une pression supplémentaire sur les épaules des Vert et Jaune ? "On doit faire notre boulot, a balayé sans hésitation le natif de Toulon. Il est mieux de faire les comptes et de regarder ce qu’il se passe après. S’il y a des résultats qui nous sont favorables, c’est du bonus. Mais on préfère compter sur nous-mêmes."

Pour le SOC, l’extérieur rime avec aigreur. Insaisissables à domicile avec trois succès en autant de rencontres, les Éléphants sont toujours revenus à vide de leur voyage. Pour espérer rallier une nouvelle fois la phase finale, il est temps de réaliser la passe de deux. Ce diptyque "promus" (Rennes et Hyères-Carqueiranne-La Crau), en deux week-end, paraît l’occasion idoine de voir vers les hauteurs : "On sait que nous ne jouons pas le même championnat que Chambéry, conclut Le Corvec. C’est une équipe complète, avec beaucoup de vitesse chez les arrières. C’est une vraie belle formation de Nationale, comme il y en a beaucoup. C’est un championnat ouvert où quantité d’équipes se valent."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathias Merlo
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?