Top 14 - La Rochelle veut garder les pendules à l’heure

  • Reda Wardi (La Rochelle).
    Reda Wardi (La Rochelle). Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Vainqueur avec autorité du RCT pour se racheter du faux pas à Bayonne, le dauphin du Stade toulousain ne peut se contenter d’être dans la réaction. Ce déplacement à Ernest-Wallon tombe à pic.

"On se devait de remettre les pendules à l’heure." L’expression est revenue à plusieurs reprises, sur les lèvres maritimes, dimanche soir. Plus appropriée, tu meurs, pour illustrer le réveil jaune et noir d’une semaine sur l’autre. "Humilié" – dixit capitaine Alldritt – à Jean-Dauger, le Stade rochelais a recouvré ses habits de champion d’Europe face à Toulon (32-5), une semaine plus tard. À l’aube d’un nouveau déplacement – autrement plus périlleux sur le papier – il s’agit désormais pour la bande à Romain Carmignani de ne plus somnoler et dérégler le mécanisme, comme chez le promu basque. "On a ce match encore en travers, concède l’entraîneur des avants. En se présentant à Bayonne, on avait beaucoup de certitudes, j’ai l’impression. On s’était appliqué sur la préparation mais on est passé à travers donc on s’est remis en question. Le staff, le premier. On a eu une bonne discussion avec les joueurs, ils ont montré qu’ils avaient envie de prendre les choses en main, c’est positif." Yoan Tanga s’empresse de confirmer. "On a mis la barre haut, il faut qu’elle y reste ! On n’a pas envie d’être cette équipe forte à domicile et, à l’extérieur, plus rien… Depuis le début de saison, on fait un match là, un match là, image le flanker en déplaçant sa main de haut en bas. On va vouloir montrer un très bon visage à Toulouse." Pour ne pas se voir affubler, de fil en aiguille, de l’étiquette d’une équipe à réaction.

"On n’aura pas d’excuse"

"Il n’y aura rien pour nous piquer, enchaîne Tanga, mais ce match de Bayonne ne doit pas nous sortir de la tête, parce qu’on est passé pour des cons, on a perdu quatre points et ça va compter en fin de saison. Mais on est sûrs de nos forces, il va falloir faire le job !" L’essentiel étant de "rester régulier dans nos performances. Sinon, on se fait chier, rit jaune Reda Wardi. Quand on regarde ce match face à Toulon, on voit qu’on est capable de faire de grandes choses. Toulouse ? C’est l’un des meilleurs tests à l’extérieur. Il tombe au bon moment car, après cette perf’, on n’aura pas d’excuse." Et Teddy Thomas de conclure : "Ça va nous permettre, je l’espère, de valider cette victoire contre Toulon dont il ne faut surtout pas se contenter, ce serait une grosse erreur. C’est là qu’on verra si notre succès était quelque chose de construit, si ce n’était pas le fruit du hasard."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Romain Asselin
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?