Top 14 - Lyon : le Lou vise la constance

  • En cas de victoire contre Pau, les Lyonnais de Dylan Cretin peuvent intégrer le top 6. Pour cela, ils n’ont pas le droit à l’erreur. Photo Icon Sport
    En cas de victoire contre Pau, les Lyonnais de Dylan Cretin peuvent intégrer le top 6. Pour cela, ils n’ont pas le droit à l’erreur. Photo Icon Sport
Publié le

S’ils ont enfin enchaîné deux victoires, les inconstants Lyonnais savent que le danger serait de se reposer sur leurs lauriers avant la réception de Pau. Mais entre le dire et le faire...

Alors qu’ils n’ont pas enchaîné plus de deux victoires depuis le mois de février, les hommes de Xavier Garbajosa ont réussi la gageure de l’emporter la semaine dernière sur le terrain du champion de France. Un exploit, bien sûr. Sauf que si le Lou a démontré depuis le début de la saison qu’il savait réussir le plus difficile sur un terrain, il s’est aussi distingué par sa capacité à rater dans la foulée le plus facile. Est-ce à dire que le Lou est tout à fait susceptible, quelques jours après son succès à Montpellier, de s’écrouler à domicile devant des Palois capables de se faire remonter 22 points sur leur pré par le Stade français ? Tout le monde, en tout cas, se plaisait à le redouter à demi-mot, à commencer par le flanker international Dylan Cretin. "Ce championnat est tellement exigeant que si tu te satisfais de ce que tu as fait, si tu oublies de vouloir faire toujours un peu plus, un peu mieux, tu prends rapidement un retour de bâton. L’an dernier, on avait tendance à manquer de constance pendant les matchs ou entre les matchs. On a conscience de ça et on va essayer de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Lorsque tout va bien, on peut avoir tendance à se déconcentrer, à ne pas porter attention à certaines petites erreurs. Alors, il faut garder le même niveau d’exigence à l’entraînement pour prolonger notre dynamique."

Un premier objectif déjà pas tout à fait atteint, à en écouter le manager Xavier Garbajosa. "Mardi, nous avons réalisé un entraînement médiocre, voire mauvais, avec un peu de suffisance. Heureusement, la session de mercredi a été de bien meilleure qualité. C’est mon rôle aussi, non pas de souffler le chaud et le froid, mais de garder tout le monde en éveil lorsque tout semble aller bien. Parce que c’est dans ces moments-là que le danger rôde : tout le monde parle de toi en bien, tu commences à entendre des superlatifs, mais il ne faut pas se tromper : samedi, nous allons tomber sur des Palois qui vont venir avec de l’agressivité, de l’orgueil et la volonté de défendre leur maillot. Nos joueurs sont prévenus, ils ne peuvent pas être surpris."

Garbajosa : "On ne peut pas ne pas avoir de mémoire"

Le hic ? Il est qu’entre dire les choses et les entendre, puis les mettre en application, il y a parfois des écarts que le Lou ne peut pas se permettre, pour qui l’enjeu consistera à ne pas passer de la confiance à la suffisance. "Il y a toujours un juste milieu à trouver, remarquait Garbajosa. Mais ce qui est certain, c’est qu’on ne peut pas se permettre de manquer ni de concentration, ni d’humilité, parce qu’on ne peut pas ne pas avoir de mémoire. On a la chance de savoir d’où l’on vient, il ne faut pas l’oublier. C’est pourquoi l’essentiel pour nous, c’est de prendre quatre points contre Pau, point. On n’a pas suffisamment de certitudes pour anticiper quoi que ce soit d’autre." Hormis celle selon laquelle en cas de victoire, le Lou réintégrera enfin le top 6, au vu de la confrontation directe entre leurs prédécesseurs Toulon et Castres.

Une perspective qui aurait pu constituer un objectif à part entière, sans l’intervention de Dylan Cretin. "Le top 6, ce n’est pas l’objectif de la semaine, c’est celui de la saison. C’est toujours mieux d’en faire partie, bien sûr, mais le classement ne doit être que la conséquence de nos matchs. Le focus de la semaine, c’est bien de confirmer notre bonne deuxième mi-temps contre l’UBB et le match à Montpellier en battant Pau." En espérant que, sur le terrain, les Lyonnais auront tout aussi bien retenu la leçon que dans leurs discours…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Nicolas ZANARDI
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?