XIII de France - Jordan Dezaria : « On veut entrer dans l’histoire »

  • Jordan Dezaria (France).
    Jordan Dezaria (France). SUSA / Icon Sport - SUSA / Icon Sport
Publié le

Auteur du premier essai des Bleus de la Coupe du monde face à la Grèce, le Dragon catalan (24 ans) ne veut rien manquer de cet Angleterre - France.

Racontez-nous votre réalisation de lundi soir ?

Nous rentrons bien dans le match en étant cohérent par rapport à ce qui a été demandé. Les leaders ont bien posé le jeu et à force d’avancer, on joue plus vite et on se retrouve dans les 10 mètres. Je vois Alrix Da Costa qui me fait signe, il joue vite et je prend l’intervalle qu’il me prépare. Et là, c’est énorme de marquer pour son pays. C’est mon premier essai pour la France et ma première Coupe du monde. C’est que du bonheur.

Comment se déroule la semaine de préparation de l’Angleterre ?

Nous n’avons eu que quatre jours entre les deux matchs, contre six pour les Anglais. Il fallait donc privilégier la récupération. Il y a eu quelques petits coups après la Grèce, rien de grave, mais ça tire un petit peu. Mais tout le monde veut jouer l’Angleterre chez elle et à Bolton.

Pourquoi autant d’excitation ?

C’est la Coupe du monde, les meilleurs joueurs de la planète sont là. L’Angleterre est favorite avec l’Australie et chez eux, les Anglais vont être chaud et ils seront poussés par plus de 26 000 personnes. On se prépare à ça et ce sont des moments qui n’arrivent pas tous les jours dans une vie. Il me tarde de me retrouver là, au milieu. J’ai toujours suivi les Coupes du monde devant mon écran. Alors que là, j’y suis.

L’Angleterre est à très forte dominante composée de joueurs de Super League. À quoi vous attendez-vous ?

À un match très physique. Ils ont mis soixante points aux Samoans. Ils ont envoyé un signal fort. Nous savons tous qu’il faudra jouer à 200 % et pas seulement dix ou vingt minutes mais quatre-vingts minutes. Il y aura des occasions qu’il faudra mettre au fond, des efforts à aller chercher qui nous paraîtront impossible à faire.

Pensez-vous réellement que ce sera suffisant ?

J’y crois en tout cas et on se prépare pour gagner ce match. Ça fait quarante ans que la France n’a plus battu l’Angleterre et on veut entrer dans l’histoire. Nous entrerons sur le terrain de Bolton pour faire un exploit face à ce qui se fait peut-être de mieux au monde en ce moment. L’occasion ne se représentera peut-être plus jamais de réaliser un tel exploit.

Justement, quelles sont les clés de la victoire ?

Les entraîneurs ont préparé une stratégie très précise pour gagner et nous qualifier pour les quarts de finale. Il ne faut pas oublier qu’une victoire nous ouvrirait les portes des phases finales. À nous de faire ce qui a été demandé et qui est dans nos cordes. Ça exige une grosse concentration, de l’intelligence, de l’application et peut-être aussi une part de chance mais ça, on ne le saura qu’après. Les leaders de jeu ont les clés de notre système mais la clé, c’est peut-être et surtout la défense, la communication et la façon dont nous contrôlons leurs tenus. Il y a d’autres détails que l’on ne révélera pas avant. Mais l’encadrement croit en nous et en cette victoire. Les conditions sont réunies pour le faire et il n’y a plus qu’à…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Propos recueillis à Bolton par B.O.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?