L’alignement parfait de l’USC fait la différence face à Aurillac !

  • L’alignement parfait de l’USC fait la différence face à Aurillac !
    L’alignement parfait de l’USC fait la différence face à Aurillac ! Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Carcassonne a livré sa meilleure prestation depuis le début de la saison notamment en touche. L’USC a décroché son premier bonus offensif.

Il y a deux semaines, le vestiaire carcassonnais était triste, morose voire abattu après la défaite aux dépens de Massy. Vendredi soir, il respirait la victoire, il était en liesse suite à une série (inquiétante) de quatre revers consécutifs. L’USC a ainsi fait d’une pierre deux coups. À la faveur de ce troisième succès officiel et de cette première victoire bonifiée, elle a quitté cette peu reluisante lanterne rouge qu’elle occupait depuis deux journées. Et surtout, elle a livré son meilleur match depuis le 26 août dernier.

Aurillac a malheureusement fait les frais du réveil des hommes de Christian Labit. Il y a un secteur dans lequel les Carcassonnais ont exercé une domination sans partage c’est celui de l’alignement. Dans ce domaine, les Aurillacois n’ont pas vraiment été à la fête. À quatre reprises en première période, les Audois leur ont confisqué autant de ballons sur leurs propres lancers. Et surtout, la touche est à l’origine des trois réalisations carcassonnaises. À la 29e et 37e minute, un modèle de ballon porté proche de la ligne cantalienne a fait le bonheur du pack carcassonnais et du talonneur, Raphael Carbou lequel a doublement conclu derrière la ligne. L’ancien usapiste a ainsi porté son compteur essais à quatre puisqu’il s’était déjà illustré à Vannes et à Biarritz.

Après quarante minutes, Carcassonne avait posé les bases de sa victoire avec un flatteur (20-6) au changement de côté. Le succès s’est confirmé à la 52e lorsque l’ancien aurillacois, le gaucher Youssef Amrouni a planté dans la défense adversaire la troisième banderille audoise synonyme alors de succès bonifié et de soulagement.

« Carcassonne n’est pas à sa place »

La victoire carcassonnaise ne s’est pas limitée à sa maîtrise en touche et dans les ballons portés. Les trois-quarts ont également apporté leur pierre à l’édifice de la victoire, ce que soulignait le responsable du jeu de ligne, Jean-Marc Aué. «On a retrouvé un peu plus de cohérence dans notre jeu. Au terme de la rencontre, des joueurs m’ont dit qu’ils avaient retrouvé des sensations. Défensivement, ils ont été parfaits. En fin de rencontre, ils ont sécurisé le point de bonus offensif. Pour la première fois de la saison, on n’a pas encaissé d’essai. C’est encourageant pour l’avenir.»

Ce qui est encourageant également, c’est la réflexion du manager aurillacois, Romeo Gontineac. «Nous n’avons pas rencontré le dernier du classement. Carcassonne n’est pas à sa place. Il n’a pas dit son dernier mot, vous verrez.» Les prochains adversaires sont prévenus.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?