"Allo Fabien, bobo…" : l'opinion du Midol de Racing 92-Montpellier

  • Paul Willemse, ici sous le maillot montpelliérain la saison dernière, a bel et bien du mal à retrouver le niveau qui était le sien l'an passé. La deuxième-ligne tricolore s'apprête-t-elle à souffrir, en novembre ?
    Paul Willemse, ici sous le maillot montpelliérain la saison dernière, a bel et bien du mal à retrouver le niveau qui était le sien l'an passé. La deuxième-ligne tricolore s'apprête-t-elle à souffrir, en novembre ? Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

À quelques jours du début de la tournée d'automne, la deuxième-ligne tricolore, qui sera vraisemblablement formée par Cameron Woki et Paul Willemse, a bien du mal à retrouver son meilleur niveau. C'est grave, docteur ?

Vous nous direz probablement qu’on en fait une fixette. Mais alors que la tournée d’automne, au fil de laquelle les Tricolores affronteront tour à tour les Wallabies, les Springboks et les Brave Blossoms japonais, s’apprête à débuter, l’état de forme de certains cadres de la sélection posent question. Samedi après-midi, lors de l’affiche entre le Racing et Montpellier, on eut ainsi bien du mal à reconnaître Cameron Woki et Paul Willemse, plus que discrets sur la pelouse 2.0 de Paris-La Défense-Arena. Remplaçant sur ce match, l’ancien Bordelais, qui devrait attaquer la tournée d’automne dans la cage aux côtés dudit Paul, eut déjà beaucoup de difficultés à trouver son rythme et sa place sur le terrain, peinant de fait à lever les doutes nés d’un début de saison pour le moins douloureux.

Où en est Woki ? Et va-t-on retrouver, les semaines à venir, le magnifique joueur qui avait vu le jour au poste de deuxième-ligne lors de la dernière parenthèse automnale, justement ? A ses côtés, Paul Willemse devra également élever son niveau de jeu : de retour à la compétition après une très longue blessure au genou, l’indéboulonnable numéro 5 de l’ère Galthié n’a pas vraiment avancé balle en mains contre le Racing et fut plus effacé en défense qu’il ne l’est d’habitude. Inquiétant, dites-vous ? « Moi, disait à ce sujet Philippe Saint-André samedi soir, j’ai néanmoins trouvé que Paul Willemse avait fait à l’Arena son meilleur match depuis son retour. Aujourd’hui, il a juste besoin d‘enchaîner, de jouer. […] Je ne m’inquiète pas. Il reste deux semaines avant le premier test et sa forme s’améliore de week-end en week-end ». Dieu vous entende, Goret. Parce qu’au moment où les titans Springboks affûtent déjà leurs lames, les Tricolores ont bel et bien besoin d’un grand Willemse… et d’une deuxième-ligne conquérante.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?