Rouen remporte la guerre des nerfs face à Soyaux-Angoulême

  • Rouen remporte la guerre des nerfs face à Soyaux-Angoulême
    Rouen remporte la guerre des nerfs face à Soyaux-Angoulême Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Réduit à 14 après l’expulsion de Boutemmani dès la 16e minute de jeu, Soyaux-Angoulême a livré un combat héroïque. Mais doit se contenter du point de bonus défensif (22-26).

Dans une saison, il y a des matchs, qui, par leur positionnement dans le calendrier et l’adversaire proposé avancent comme des tournants. Une semaine après un succès à domicile face à Carcassonne (18-6), Soyaux-Angoulême retrouvait son antre de Chanzy pour la deuxième fois consécutive. Avec la possibilité de bonifier un prometteur début d’exercice. Mais, rien ne s’est réellement passé comme prévu pour les hommes de Vincent Etcheto. Menés (3-7) après un essai de Mapapalangi pour Rouen, les Angoumoisins sont condamnés à terminer la rencontre à 14 après le carton rouge sorti à l’encontre de Boutemmani (16e).

Rouen en profite pour faire le trou avec le deuxième essai de la rencontre, cette fois inscrit par Costa (3-17, 21e). Botica stoppe l’hémorragie pour les Angoumoisins grâce à une pénalité, mais dans la foulée Nabou écope d’un carton jaune (26e). À 13, les Charentais résistent, puis se rebellent en fin de première période, portés par un public de Chanzy de gala. Après une énorme séquence des avants de Soyaux-Angoulême, c’est le Rouennais Thomas qui est sanctionné d’un carton jaune. La domination angoumoisine, à 14 contre 14 devient outrageuse et les Charentais, grâce à une nouvelle pénalité cette fois signée Bau, puis un essai de Diakité entré en jeu quelques minutes auparavant reprennent espoir. D’autant que Bau transforme (16-20).

Le pied de Lydon offre le succès à Rouen

Au retour des vestiaires, Rouen n’a pas vraiment le temps de se réorganiser à 15 puisque, peu après le retour de Thomas de sanction, c’est Mapapalangi qui est invité par l’arbitre à souffler dix minutes. Soyaux-Angoulême insiste, et Bau d’une pénalité ramène son équipe à une longueur (19-20, 46e). Puis, c’est Ugalde qui renverse le match. Rugbyman porté par l’instinct, Ugalde a le geste juste et d’un drop chirurgical remet les siens devant au tableau d’affichage (22-20). La fin de match est tendue, les deux équipes se rendent coup pour coup, mais c’est finalement Rouen qui s’impose grâce à deux pénalités de Lydon, l’artificier en chef (22-26, 75e).

Les Rouennais enchaînent un deuxième succès consécutif et signent une deuxième victoire hors de leur base cette saison. Les Charentais eux subissent une deuxième défaite sur leur terre après celle concédée face à Aurillac. Pourtant en infériorité numérique une grande partie du match, Soyaux-Angoulême, malgré le revers, a montré de solides valeurs de combat. Insuffisant face à des Rouennais qui ont su éviter le piège de la supériorité numérique et terminer plus fort pour s’offrir un savoureux succès en Charente. Rouen reste dans le bon wagon, tandis que Soyaux-Angoulême est désormais sous la menace de la zone rouge.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Dorian Bercheny
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?