L’opinion du Midol : une soirée en enfer pour Luc Ramos

  • L'arbitre Luc Ramos a été ma cible d'innombrables sifflets lors de Clermont-UBB.
    L'arbitre Luc Ramos a été ma cible d'innombrables sifflets lors de Clermont-UBB. Icon Sport
Publié le , mis à jour

« Ça va être dur aujourd’hui mais il y aura du monde… l’arbitre sifflera peut-être du bon côté (rires) » s’amusait « Patoche ». Le nouveau président du XV au Charbon, club de supporters emblématique de Clermont, faisait part de l’excitation et des craintes de ce match de gala.

Devant 18 000 Auvergnats en feu, la forteresse du Michelin a retrouvé le temps d’une soirée l’atmosphère des grandes joutes de l’ère Cotter. Pour ce choc entre deux candidats aux phases finales, le jeune Gabin Aical avait donné le coup d’envoi fictif de la rencontre dans le cadre de l’opération Tous Arbitres. À quinze ans, il a pu observer en une soirée la quantité de pression mise par une antre toute entière à Luc Ramos, officiel du match.

L’arbitre du comité du Languedoc ne s’est pas fait des amis dans le Puy-de-Dôme, c’est le moins que l’on puisse dire. Dans une enceinte chauffée à blanc qui n’attendait qu’une chose, voir les Bordelais repartir les mains vides, Luc Ramos a sans doute vu sa rencontre basculer dans l’irrationnel à la 54ème minute. Sébastien Bézy tenta de se faire la belle autour d’un ruck dans le camp girondin mais s’est finalement fait attrapé par Bastien Vergnes-Taillefer au-dessus des épaules. Un plaquage impressionnant vu des tribunes et qui n’a donné lieu qu’à une pénalité.

Trop peu pour la fournaise clermontoise qui réclamait un carton jaune. Dès lors, l’homme au sifflet fut la cible de broncas à mesure que le score se resserrait et le temps s’écoulait. Avec Damian Penaud et Jono Gibbes, le public auvergnat conspuait Luc Ramos sur un ultime en-avant de Simone, scellant le partage de points. Espérons que cette soirée n’aura pas refroidit l’ambition de Gabin Aical.

Clément Labonne
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?