L'opinion du Midol : Wardi, du bleu au rouge

  • L'opinion du Midol : Wardi, du bleu au rouge
    L'opinion du Midol : Wardi, du bleu au rouge Icon Sport
Publié le , mis à jour

Reda Wardi se rappellera longtemps de ce 23 octobre 2022. Ce samedi, le pilier gauche rochelais a tout d'abord vu le Toulonnais Jean-Baptiste Gros sortir sur blessure et déclarer forfait pour la tournée d’automne avec le XV de France. Loin de nous l’idée de penser que l’ancien Biterrois s’est réjouit de voir un de ses concurrents être évacué sur civière de Mayol, mais cet incident le propulsait en qualité de numéro deux pour disputer les test-matchs à venir avec les Bleus, voire même dans la peau d’un titulaire.

Mais avant de rejoindre Marcoussis avec le sourire ce lundi, Reda Wardi avant une dernière rencontre à disputer avec son club, et pas n’importe laquelle. Un déplacement face au grand Stade toulousain, rempli d’internationaux. Le genre de matchs qui peut vous permettre de prouver toutes vos qualités au staff de l’équipe de France. Alors comme à son habitude, le joueur de 27 ans n’a pas donné sa part aux chiens pour défendre et tenter de stopper les offensives toulousaines. Beaucoup d’engagement, sûrement un peu trop.

À la douzième minute de jeu, Antoine Dupont porte le ballon en travers et vient affronter le Maritime. L’épaule du Rochelais entre directement en contact avec la tête du meilleur joueur du monde, la sanction maximale est inévitable. Ludovic Cayre sort le carton rouge. À voir le visage dépité de Reda Wardi lors de sa sortie, on se dit que le pilier gauche a tout de suite compris que ce maillot bleu qui lui tendait les bras pour la première fois de sa carrière, lui a peut-être déjà échappé. Il devra désormais attendre son passage devant la commission de discipline pour connaître sa sanction. Un cruel dénouement pour un week-end qui avait si bien commencé.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Vincent Franco
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?