Pro D2 - L'enseignement du week-end : Agen fait à nouveau peur

  • Bernard Goutta est le manager du SU Agen
    Bernard Goutta est le manager du SU Agen Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le manager du SU Agen voulait voir son groupe devenir "tueur" lors de ses rencontres. Avec quatre victoires en cinq déplacements, force est de constater qu’il a réussi son pari.

Agen visait douze points sur ce second bloc. Il en a déjà quatorze en trois rencontres. En huit journées, le SUA s’est exporté à cinq reprises, pour quatre victoires. Et une seule petite défaite à Montauban (26-25). Bref, les gars de Jeff Fonteneau ne peuvent plus se cacher : oui, au moment de jouer Agen, les adversaires se posent à nouveau des questions. Comment jouer cette équipe impassible en défense et particulièrement disciplinée ? Comment éviter qu’elle punisse dès la première erreur ? Comment contourner ce pack si massif ?

Des comportements qui changent

Le président du Sporting Union Agenais voulait "voir comment cette équipe était capable de voyager" lors des deux premiers blocs. Il a été servi. Comme le confirme l’arrière Mathieu Lamoulie : "Agen jouait l’an dernier pour ne pas perdre. Cette saison, Agen joue pour gagner." Et ça change tout.

À l’origine de cette transformation ? Bernard Goutta. C’est très clair, le Catalan a transformé ce groupe. Bien aidé, il faut le dire, par ses adjoints que sont Dave Ryan et Manny Edmonds. Sans oublier Ludovic Loustau, le préparateur physique, et consorts.

À l’entraînement, cela se ressent : le manager force le respect. Mais le plus impressionnant réside dans la transformation des comportements. Ce groupe, renforcé par des joueurs expérimentés, se prépare à faire la guerre chaque week-end. C’est ce que souhaitait Goutta à son arrivée. Il nous disait : "Il va falloir retrouver du respect. Et on va le retrouver en allant chasser un peu partout."

Pourtant, ce n’était pas gagné. Il y a encore un mois, les Agenais se dirigeaient vers un début de saison galère avec deux défaites à domicile lors du premier bloc. Jamais, à la surprise générale, ce groupe n’a paniqué. C’était d’ailleurs l’objet principal de nos questions lors de nos échanges avec le staff et les joueurs à ce moment-là : pourquoi Agen semblait aussi sûr de lui, alors qu’il ne gagnait pas ?

Un mois plus tard, les joueurs ont donné la réponse sur le terrain.

Vannes pour rassurer Armandie

Alors le déclic, d’où vient-il ? Il fallait que les partenaires de Vincent Farré retrouvent confiance. C’est chose faite. En début d’exercice, Bernard Goutta répétait que cette confiance allait venir en faisant des choses simples à l’entraînement. Personne ne le croyait. Pourtant c’est ce qu’il s’est passé. Aussi, dans son discours, l’ancien troisième ligne a transcendé son groupe. De par son charisme, comme certains managers en Top 14 peuvent le faire. Mais aussi par la nature de ses paroles. Le Catalan est très attaché à cet esprit de "famille" qu’il inculque à ses joueurs.

Ce côté affectif a en tout cas permis au Sporting de se souder. Et désormais de faire de grosses performances sur le terrain. Mais voilà : si Agen a montré de quoi il était capable loin d’Armandie, il s’apprête à recevoir Vannes, troisième au classement, qui voudra stopper une série de quatre victoires de suite. Dans son nouvel antre, avec son nouveau statut, le SUA va passer un sacré test de caractère. L’occasion de confirmer à tout le Pro D2 que cette saison, il fait à nouveau partie des épouvantails du championnat.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathieu Vich
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?