Top 14 - Tout sourit à Toulouse et Ramos, qui s’envolent au classement

  • Thomas RAMOS (Toulouse).
    Thomas RAMOS (Toulouse). Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Les haut-garonnais ont battu pour la neuvième fois de suite les rochelais. Grâce à la vista de ses cadres et à un brin de réussite.

L e Stade toulousain n’en finit plus d’assommer la concurrence. Ce dimanche, il a vaincu son principal rival, La Rochelle, pour la neuvième fois de suite et il compte, au sortir de la 8e journée, neuf points d’avance sur le deuxième. Au classement, Toulouse avance, les autres patinent. Les Maritimes étaient pourtant venus dans la Ville rose avec la ferme intention d’ébranler l’hégémonie rouge et noir. « On ne va certainement pas être déçu par l’intensité que va proposer le Stade rochelais », avait averti Laurent Thuéry dans l’avant-match. « Dans la semaine, nous avons beaucoup travaillé sur la dimension physique de La Rochelle, sur le combat », avait appuyé Emmanuel Meafou.

Un simple coup d’œil sur la feuille de match suffisait à prendre conscience de l’ampleur du défi : avec une deuxième ligne à 262 kg et Ultan Dillane, habituel 5, en troisième ligne, la bande à O’Gara avait sorti les gros muscles et mis tous ses kilos dans la balance. Dès le coup d’envoi, elle était à la hauteur des attentes avec une première percée plein champ de UJ Seuteni et des impacts tonitruants. Le Stade local vacillait mais gardait le cap. Il mettait la main sur le ballon et obligeait l’adversaire à défendre en reculant, dans le sillage de ses avants. L’engagement extrême des visiteurs se retournait contre eux avec une première pénalité convertie par Thomas Ramos et surtout un plaquage épaule contre tête de Reda Wardi sur Antoine Dupont. La décision de M. Cayre ne laissait pas de place au doute : une fois encore, comme en finale de Coupe d’Europe 2021, les Rouge et Noir allaient avoir le bénéfice de l’avantage numérique pendant une large majorité de la partie. La mission, très difficile, des Maritimes devenait dès lors presque impossible.

La défense à rude épreuve

Avec plus de maîtrise que de brillance, Antoine Dupont et les siens creusaient un premier écart avec une passe au pied bien sentie du demi de mêlée convertie en essai par Thomas Ramos. L’occupation territoriale des hôtes et l’indiscipline des visiteurs permettaient aux Haut-Garonnais d’asseoir leur domination au tableau d’affichage. Comme la réussite sourit souvent aux équipes en forme, les Maritimes gâchaient deux incursions en or dans l’enbut, juste avant la pause : ni Dillyn Leyds ni Teddy Thomas ne parvenaient à aplatir. Avec onze points d’avance à la pause, les champions de France 2021 pouvaient s’estimer plutôt heureux.

La deuxième période démarrait sur les mêmes bases avec des Rochelais épatants de détermination et des Toulousains plutôt fébriles mais assez solides en défense pour garder la mainmise sur les débats, bien aidés, en cela, par la vista de Thomas Ramos, véritable machine à marquer. Sans être à leur meilleur niveau, les Rouge et Noir réalisent une belle opération comptable avec ce 4 à 0 au classement. Mais le contenu de ce septième succès de la saison ne suffira certainement pas à combler Ugo Mola. La quête de points et d’excellence n’en est encore qu’à ses débuts.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
fifilongagien Il y a 1 mois Le 24/10/2022 à 11:21

beaucoup de déchets et d'imprécisions mais au bout on gagne ...
pour cette fois c'est passé mais ce ne sera surement pas le cas a chaque fois ...
le carton rouge nous a fait plus de mal que de bien ...