Racing 92 : la tentation Siya Kolisi

  • Racing 92 : la tentation Siya Kolisi Racing 92 : la tentation Siya Kolisi
    Racing 92 : la tentation Siya Kolisi
Publié le

Dernièrement, les contacts entre le capitaine des champions du monde sud-africains Siya Kolisi et le Racing 92 ont été renoués. Dès lors, le Springbok va-t-il débarquer en Top 14 après le Mondial ?

L’an passé, soit peu avant que ne débute la tournée d’automne, Siya Kolisi et les Springboks avaient assisté, à Paris-La Défense-Arena, au match entre le Racing 92 et Montpellier. Ce jour-là, le capitaine des Springboks nous confiait d’ailleurs au sujet de la salle de spectacle de Nanterre : "Je n’avais jamais un truc pareil… C’est juste incroyable… À l’Arena, le rugby est le centre du show mais il y a autour, un millier de choses : un concert, des jeux de lumière… Tu peux ramener ici ta femme et tes enfants, ils vont adorer !"

Dans la foulée, les dirigeants franciliens avaient tenté d’enrôler le capitaine des Springboks mais celui-ci, un an avant que ne soit donné le coup d’envoi de la Coupe du monde, avait finalement décliné la proposition. Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Selon nos informations, les contacts entre les dirigeants du Racing et le leader des champions du monde sud-africains ont vivement repris ces dernières semaines, à tel point que Siya Kolisi (31 ans, 50 sélections) a récemment rencontré les patrons franciliens en région parisienne, où évoluent d’ailleurs ses coéquipiers Warrick Gelant et Trevor Nyakane, respectivement arrière et pilier droit de la sélection sud-africaine.

Le dossier reste éminemment complexe…

Ceci étant dit, le dossier Kolisi est jugé hautement complexe pour de multiples raisons : déjà, le joueur est sous contrat avec les Sharks jusqu’en 2027 et un rachat s’avérerait ici pour le moins coûteux. Ensuite, le flanker des Boks est considéré comme un demi-dieu dans son pays, ne souhaite pour l’instant pas arrêter sa carrière internationale et aimerait même à moyen terme devenir "centurion", c’est-à-dire entrer dans le club très fermé des joueurs à 100 sélections. Enfin, parce que le Racing n’est pas seul en lice et qu’un autre gros club de Top 14, à savoir Toulon, est très attiré par le CV de Siya Kolisi. Même si le club varois a moins de marge que l’entité des Hauts-de-Seine sur l’enveloppe du salary cap…

Pour le Racing 92, la signature de l’enfant de Port Elizabeth serait toutefois un énorme coup réalisé sur le marché des transferts et une preuve, s’il le fallait encore, que le club de Jacky Lorenzetti et Laurent Travers reste l’un des plus attractifs du vieux continent. Surtout, l’entité des Hauts-de-Seine, qui perdra Wenceslas Lauret en fin de saison, se doterait d’un joueur puissant, d’un vrai casseur de plaquages, un profil qui lui manque indéniablement depuis la retraite de Chris Masoe. Dès lors, que décidera Siya Kolisi dans les semaines à venir. Restera-t-il en Afrique du Sud ou rejoindra-t-il la région parisienne pour une pige de quelques mois après le Mondial ? À ce jour, la piste francilienne est brûlante, mais…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Marc DUZAN (avec P.-L. G.)
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?