Top 14 - Teddy Baubigny : « Toulon était une évidence »

  • Teddy Baubigny est heureux aujourd’hui au RCT après plusieurs années passées au Racing 92.
    Teddy Baubigny est heureux aujourd’hui au RCT après plusieurs années passées au Racing 92. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

À 24 ans, le môme de Meaux a décidé de donner un nouvel élan à sa carrière en rejoignant le RCT. La filiation avec Azéma, sa soif de progression, ses premiers pas en Rouge et Noir, l’ex-Racingman est pleinement satisfait de son choix.

L’œil vif, la taquinerie facile, Teddy Baubigny est un rugbyman bien dans ses crampons. Arrivé sur la Rade, un peu à la surprise générale, le talonneur a livré les raisons de son départ du Racing 92 : « Ce n’était pas la fin d’un cycle sportif, mais plus la fin d’un cycle personnel. J’ai ressenti le besoin d’écrire une histoire ailleurs, et de prendre une place importante dans un autre club. J’étais en concurrence avec mon ami Camille (Chat), qui a un statut au Racing. J’ai recherché un projet sur le long terme dans le but de m’attacher à un environnement, à une entité pour, à terme, prendre d’amples responsabilités. »

Pour séduire l’international français (1 sélection), Toulon, bien que brinquebalant au moment des faits après le départ de Patrice Collazo, a dégainé un contrat de trois saisons, plus une en option, qui a fait son effet. Azéma a ponctué le travail : « Je vous mentirais si je vous disais que je n’avais pas un peu flippé à la vue de la situation du club. Mais, il y avait Franck… C’est un coach qui a une bonne réputation dans le milieu. Il a tenté de me signer depuis mes 17 ans. Je n’étais même pas professionnel lors de notre première rencontre. Quand il a repris Toulon, j’ai vu les étoiles s’aligner. Alors, j’ai fait un pas vers lui en l’appelant. On a rigolé, et on s’est dit que ce n’était pas un hasard, car je discutais déjà avec le RCT. Au moment où j’ai raccroché le téléphone, Toulon était une évidence. J’étais léger et heureux. Je suis convaincu que j’ai réalisé le bon choix. »

Dans le même temps, sa décision fait un déçu du côté de Lyon. « Je vais vous faire une confidence… J’hésitais entre le Lou et le RCT (rires). Pierre Mignoni me voulait, et j’avais envie de bosser avec lui. Finalement, le destin fait bien les choses. J’hésitais à bosser avec les deux, puis ils ont décidé de s’associer (rires). C’est incroyable ! »

« Ça me tenait à cœur de découvrir un club passionnel »

Venu donc, le temps de boucler les bagages, rendre le casier du Plessis Robinson, quitter la vie parisienne pour une vie "différente". Sous le soleil de la Méditerranée, la concurrence s’est intensifiée avec Étrillard et Tolofua : « Tout me plaît ici, mais j’ai été frustré par mon début de saison. Je ne voulais pas connaître de période d’adaptation, mais elle était inévitable. J’ai été en demi-teinte, je manquais de repères individuel et collectif. C’est une période où j’ai mûri en tant qu’homme. Maintenant, j’ai trouvé ma place dans ma nouvelle maison. »

Cette terre d’accueil regorge de remous plus intenses que la précédente. « C’est un club incroyable. J’avais envie de connaître une ambiance de stade de football ! Ça me tenait à cœur de découvrir un club passionnel. Quand tu es sportif, tu apprécies avoir des gens qui te soutiennent, prennent de tes nouvelles quand tu es blessé et t’engueulent quand tu n’es pas bon (rires). »

Talonneur le plus utilisé depuis le début de la saison (258 minutes), le supporter du PSG sent déjà une montée en puissance. « Je veux être le meilleur possible pour le RCT. Je veux être respecté, et devenir un joueur majeur de ce club. Après, j’ai eu la chance de connaître le maillot du XV de France, c’est toujours dans un coin de ma tête. Je sais que ça ne sera pas facile, mais je veux me donner les moyens d’y retourner.  Tout ça avec le sourire aux lèvres.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathias Merlo
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?